Serveur Minecraft francophone JcJ, JdR, Factions (PvP, RP, Factions)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ce n'est que le début .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BlueAngel
Grand habitué


Messages : 772
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 19
Localisation : Quelque par ... dans Paris

MessageSujet: Ce n'est que le début .    Jeu 3 Jan - 16:08

La première guerre Irilienne


Le chercheur Fishman en découvrait de plus en plus sur les fonds marins. Il avait appris, par des techniques surhumaines, à survivre à la pression des fonds marins et à retenir sa respiration plus de trente minutes. Il était même parvenu à nager à plus de trente kilomètres par heure. Et grâce à un casque enchanté, Fishman parvenait maintenant à rester sous l'eau pendant plus de deux heures. Les ahmôses virent leur conseiller s'élancer et sauter à l'eau, vers les abysses.

Une heure... Deux heures... Rien... Fishman était toujours sous l'eau. Quatre heures... Douze heures... Un jour... Deux jours...

Les ahmôses l'avaient compris : il était mort. Ils commencèrent à préparer les funérailles de l'ex-conseiller. Le Pharaon commença son discours : “Aneheb, conseiller ahmôse, je déplore ici ta perte pour moi comme pour tout Ahmôsis. Repose donc en paix mon ami, et rejoint les esprits de tes aïeux...”.
Le Pharaon s'apprêtait à commencer une nouvelle phrase quand une flèche se planta dans la tombe du défunt. Il se retourna tout en dégainant son épée et hurla : “Qui ose ?!”, avant de s'apercevoir que le tireur n'était nul autre que... Fishman ! Il regarda la flèche de nouveau et y vit gravé une phrase : “Je suis pas encore mort, mon Pharaon !”.

Fishman descendit du toit sur lequel il était monté et s'adressa à son Pharaon, Ahmenosis II.
- Ne m'envoyez pas encore rejoindre mes ancêtres, Pharaon.
- Aneheb... Suis-moi, il me semble que tu me dois des explications... Et des révélations.
- En effet, Pharaon. J'ai de nombreuses choses à vous dire....

Devant des ahmôses ébahis par le retour de leur conseiller, les deux hommes allèrent discuter dans le bureau du Pharaon. Ce dernier prit en premier la parole :
“Alors, que t'est-il arrivé ?”.
Le conseiller commença alors son récit...
- Pharaon, croyez bien que je suis moi même étonné d'être encore en vie... Tout s'est passé si vite. J'étais en train d'étudier les coraux et les créatures qui y vivaient pour voir si il n'y avait pas un quelconque poisson susceptible de devenir une nouvelle source de nourriture pour notre peuple, vivant essentiellement de la pêche...
- C'était l'une de tes missions, c'est vrai. Mais ça ne répond pas à ma question.
- Lorsque je me suis approché du corail, j'ai senti un puissant courant. J'ai alors tenté de me retenir aux rochers, mais il a été plus fort que moi, et j'ai été emporté. C'est un miracle que je sois passé entre les coraux sans me faire découper en morceaux. Finalement, je vis que le courant était formé par un gigantesque siphon contre lequel je n'ai pas pu lutter. Après m'avoir attiré dans de nombreuses grottes sous-marines, le courant m'a recraché dans une cavité pleine d'air. Sous le choc contre l'une des parois, j'ai perdu connaissance. Je ne sais pas combien de temps je suis resté inconscient, mais il est certain que plusieurs heures ont passé.
- Ça explique donc pourquoi tu as pu tenir autant de temps sous l'eau. Et je suis heureux de savoir que tu aies pu sortir de ces grottes, Fishman.
- C'est justement là que mon histoire devient intéressante, Pharaon.
- Vraiment ? Qu'as-tu découvert ? Un ancien donjon donc le contenu serait sûrement utile ? Des filons important de diamants ?
- Non, mieux... bien mieux... Mais Pharaon, ce que je vais vous dire, vous êtes libre de le croire ou non.
- Bien sûr, continue...
- Voilà, mon seigneur : j'ai découvert que des descendants des anciens peuples et une ville entière ont survécu sous terre...
À ces mots, Pharaon resta bouche bée, et son cerveau travailla à plein régime en apprenant cette incroyable nouvelle. Les peuples anciens ! Les ancêtres qui leur apprirent à forger le métal et à utiliser la redstone. Cette découverte émerveillait le pharaon.

- À mon réveil, j'ai progressé dans les galeries en cherchant une sortie, mais à la place, j'ai découvert leur cité... Je vois à vos yeux que cette nouvelle vous émerveille, Pharaon, mais ne vous réjouissez pas trop vite. Des millénaires passés sous terre leur ont fait oublier la plupart de leurs connaissances. Ce sont aujourd'hui des hommes au même titre que vous et moi, désormais. Toutes les machines qui se trouvent dans leur cité sont héritées de leurs ancêtres, ils savent à peine les réparer, mais ils n'ont pas le moyen d'en créer d'autres.
À cette nouvelle, Ahmenosis s'en retrouva beaucoup moins euphorique.
- Ne soyez pas si déçu, Pharaon, et attendez plutôt d'entendre la suite de mon récit. Après m'avoir retenu une journée et écouté mon histoire, ils ont accepté de me relâcher car ils étaient convaincus que je n'avais aucune intention hostile. Avant de partir, j'ai même réussi à les convaincre de nouer des liens amicaux avec nous. J'ai vu leurs forces armées, ils pourraient nous aider contre Embrosia, car depuis que Glavius a disparu, nous...
- Ne me rappelle pas cette période, Fishman ! Les glaviens ont été lamentable, leur seule victoire n'a été possible qu'avec notre aide. Et encore, nous étions en nette supériorité numérique, et nous avons failli la perdre, cette bataille ! Mais le pire, c'est qu'ils nous remercient en échouant lamentablement dans leurs attaques, et en se laissant attaquer sans riposter. Même Fulvanum fut prise comme s'il ne s'était rien passé... Fulvanum ! Leur capitale ! J'avais envoyé trente-cinq gardes d'élite les aider et seuls deux sont revenus, les autres tués par Mystic de la manière la plus honteuse qui soit... Ensevelis sous une montagne de sable... Mais les survivants semblent moins inutiles que les morts, car même l'un d'eux est finalement devenu maire d'Ahmenosia. Fishman, je te prévient que si cette civilisation est aussi pitoyable que Glavius, je préfère éviter de les impliquer dans nos batailles. Ils nous handicaperaient !
- Je comprends votre colère, mais laissez leur une chance ! Pharaon, je voudrais retourner dans la ville qu'ils appellent Irilis. Accordez-moi également un bataillon, composé essentiellement d'anciens glaviens.
- Fishman, cette mission est capitale, je ne peux pas te laisser aller avec...
- Non, Pharaon ! Je vous en prie, laissez-moi choisir les personnes qui viendront avec moi !
- … D'accord, Fishman. Je vais te faire confiance.
- Merci, mon Pharaon. Je ne vous décevrais pas.

Ahmenosis se leva et alla vers le balcon pour annoncer la nouvelle au peuple : Irilis. Un nouveau peuple qui pourrait certainement se révéler comme un allié de poids pour Ahmôsis. En sortant à son tour, Fishman sentit une présence. “Qui est là ?...”. Mais au moment où il disait cette phrase, une ombre se glissait déjà hors des appartements de Pharaon.


Cela faisait déjà une journée que le voyage avait commencé. Fishman jeta un coup d’œil sur ses hommes, derrière lui. Le conseiller se méfiait toujours de l'homme encapuchonné, car il ne connaissait pas son identité mais savait que c'était un combattant redoutable. Cet homme avait demandé à faire partie du bataillon, alors Fishman le testa dans un rapide duel. Le conseiller fut stupéfait quand l'encapuchonné le désarma en seulement quelques secondes, ce qui le poussa à l'accepter parmi ses hommes. Mais il restait très à l'écart, ne parlant qu'à Saphirone de temps à autre. “Il faudra que je les surveille, une fois à Irilis...”.

Après avoir passé les grottes sous-marines, ils arrivèrent enfin à l'Atlantide. Ils furent accueillis par un contingent de gardes qui semblait les attendre. “Ça doit être l'escorte vers le palais...”.
- Bonjour, messieurs. Comme promis, je suis revenu.
- Effectivement, répondit l'un des Iriliens.
- Cependant, nous avons quelque chose à vous demander, déclara un autre Irilien. Nous avons recueilli un homme il y a quelques temps, et nous aimerions que vous nous aidiez à l'identifier.
- Bien sûr, je vais vous aider, répondit Fishman. Soldats, vous avez quartier libre, mais tâchez de vous comporter respectueusement envers les Iriliens.

Fishman suivit alors les gardes dans les vastes couloirs du palais pour finalement arriver dans une petite salle où se trouvait un homme, inconscient. Fishman s'en approcha pour finalement déclarer, dans un souffle : “Angedelafaim...”.
- On l'a retrouvé dans les grottes, conseiller Aneheb. Il a été piégé par un éboulement. C'est d'ailleurs étonnant qu'il soit toujours en vie.
Fishman n'en revenait pas, car Angedelafaim avait disparu il y a de cela trois semaines, voire plus. Tout le monde le croyait mort.
- Je vais rester ici jusqu'à son réveil.
- Bien. Nous vous apporterons un repas.

Pendant ce temps, dans un des quartiers de Irilis, un des guerriers ahmôses, chargé par Fishman de surveiller Saphirone et l'encapuchonné, les vit tous les deux s'introduire dans une ruelle sombre. Il les suivit dans la ruelle, et s'arrêta discrètement pour pouvoir entendre leur conversation.
- On est seul, maintenant. Tu peux enlever ta capuche.
- Enfin ! J'étouffais !
Le garde ahmôse vit l'inconnu baiser sa capuche. Il reconnu sur le coup le casque qu'il portait, un casque qui lui recouvrait tout le visage : un casque embrose. L'inconnu est un guerrier d'Embrosia !
“Saphirone est donc un traître...”.
- Tu es sûr que ça va marcher, Saphirone ?
- Il le faut !
“Je dois prévenir Fishman !” Là-dessus, le garde s'enfuit aussi vite que possible, sans prêter attention au reste de la conversation des deux traîtres. Arrivé au palais du conseil, les gardes l’interpellèrent.
- Qui va là ?
- Je suis l'un des guerriers ahmôses ! Il faut absolument que je parle à mon supérieur, Aneheb.
- Bien, suivez-nous.
Les atlantes laissèrent le guerrier ahmôse et son conseiller parler, seuls.
- Qu'y a-t-il ? Sais-tu qui est l'encapuchonné ?
- Oui, mon conseiller, je sais qui il est... Mais vous n'allez certainement pas me croire.
- On ne sait jamais ! Raconte...
- Voilà ce que j'ai vu...
Le garde raconta au Conseiller tout ce qu'il avait pu voir ou entendre dans la ruelle. Après cette nouvelle, Fishman était furieux.
- Ça ne se passera pas comme ça ! Si ce que tu dis est vrai, alors Saphirone est un traître. Il sera amené à Kephera, traîné dans la poussière, puis je l’exécuterais moi-même ! Rassemble les homme, nous allons les capturer pour nous avoir tourné au ridicule... Dire qu'un Embrose nous suit depuis Khepera, et qu'il a toujours été sous nos yeux ! Mais avant de les tuer, nous allons les interroger. Suis-moi...

Rapidement, les ahmôses se rassemblèrent et partirent à la recherche du traître et de l'embrose. Ils les trouvèrent finalement dans la ruelle où ils avaient été entendus. Ils furent rapidement cernés. L'embrose agrippa son épée, mais Saphirone l'empêcha de la sortir : “Laisse, ou on va se faire massacrer...”. Là-dessus, l'embrose lâcha son arme, lâchant un juron.
Deux gardes s'emparèrent de Saphirone et lui ligotèrent les mains.
- Saphirone, lâcha Fishman. Vous êtes en état d'arrestation pour trahison.
- Non, Fishman, c'est pas ce n'est pas forcément ce que tu pense...
- On verra ça... Mais sache que tu vas payer, sale traître !
- Fishman ! Relâche-nous, ou tout va dégénérer !
- La ferme, cria l'un des gardes.
Il voulu lui envoyer un direct au visage, mais Saphirone l'esquiva, pour finalement se retrouver avec un genou dans l'estomac.
- Hmpff !... C'est tout ?
- Ça suffit, ordonna Fishman. Il sera jugé et exécuté, c'est tout. Maintenant, amenez-le au...
Une explosion venait de retentir à l'extrémité de la caverne. Fishman et ses hommes virent la paroi de verre et de roche voler en éclat. Tous se tournèrent vers l'origine de la déflagration, tandis qu'un des gardes levait la tête. Sur le toit au dessus d'eux, il aperçut une ombre, un homme portant une armure sombre, un arc et... un casque. Un casque embrose !

- Embrosia ! s'écria-t-il.

L'embrose aperçu le bataillon et tira alors une flèche en direction du conseiller ahmôse. Fishman allait recevoir la flèche quand l'embrose qui accompagnait Saphirone dégaina son épée et la dévia juste à temps. Une seconde flèche frôla le crâne de l'embrose, et trancha alors une des lanières en cuir de son casque, qui tomba à terre. Pendant ce temps, Saphirone réussit à se défaire de ses liens et saisis un couteau de lancé caché dans sa botte. Le tireur embrose n'eut pas le temps de tirer sa troisième flèche qu'une lame lui traversa le crâne, le tuant sur le coup.
- Mais qu'est-ce que... ? dit Fishman en se tournant vers Saphirone. Qu'est-ce que sa veut dire ?
Mais Saphirone, lui, ne répondit pas, pensif. L'attention se reporta bien vite sur l'embrose qui venait de sauver Fishman. Ils furent tous étonnés de voir que cet homme était en fait une femme, et pas n'importe laquelle. Le conseiller l'avait tout de suite reconnue : c'était Blueangel, l'une des plus puissantes guerrières d'Anarion.

Fishman se retrouva confus devant tout ce qui s'était passé : l'embrose venait de lui sauver la vie et le traître venait de tuer l'assaillant. Il s'écria finalement :
- Mais que se passe-t-il, par les dieux ?! Comment les embroses peuvent-ils savoir que nous sommes ici ? Et pourquoi m'avoir sauvé, Blueangel ?
- C'est à cause de la découverte de Irilis, répondit Saphirone. Lorsque vous avez disparu sous l'eau la première fois, les embroses ont eu vent de votre mort et ont envoyé des espions dans l'espoir d'enfin abattre Pharaon, durant la cérémonie de votre enterrement. Mais lorsque vous êtes réapparu, leurs espoirs se sont envolés. Puis vous avez raconté comment vous aviez réussi à découvrir Irilis en privé à Pharaon, et votre conversation a été espionnée par un embrose. La découverte de l'Atlantide n'a pas mis beaucoup de temps pour arriver jusqu'à Floyd.
- Comment sais-tu cela, Saphirone ?
- C'est grâce à Blueangel. Elle est venue me trouver deux jours après ta réapparition, peu de temps après que vous m’ayez désigné comme messager d'Ahmenosis.
- Ah oui, je t'avais désigné pour prévenir Pharaon en cas de problème... Continue.
- J'étais assis devant ma maison quand j'ai senti sa présence. J'ai saisis une dague, mais elle est arrivée, désarmée, disant qu'elle voulait simplement me parler. Elle m'a finalement révélé que Floyd comptait lancer une attaquer sur Irilis pour tenter de tuer un conseiller ahmôse, en l'occurrence... vous.
- Mais pourquoi ne pas me l'avoir dit plus tôt ?
- Vous ne m'auriez pas cru, et vous auriez enfermé Blueangel, voir même vous l'auriez tué. Mais Blueangel n'est là que pour nous aider et empêcher la réalisation du projet de Floyd : ayant peur qu'un nouveau peuple vienne s'allier à Ahmôsis, il a alors ordonné la destruction totale de la ville sous-marine et la mort de tout leur peuple.
- Chose que je ne peut pas me résoudre à faire, déclara Blueangel. Je ne peux me résoudre à tuer un enfant ou à laisser faire une telle chose, même si pour cela je dois trahir mon roi.
- Mais pourquoi ne prévenir que Saphirone ? Tu aurais mieux fait d'aller informer Pharaon de ta trahison.
- C'était trop risqué, Pharaon est trop souvent entouré d'agents embroses.
- De plus, elle est venue me trouver car j'avais une dette envers elle : elle m'a laissé la vie sauve dans les ruines de glavius et devant kephera. J'ai donc décidé de lui faire confiance.

Devant un tel aveux, Fishman sentit tout le poids de sa responsabilité lui tomber sur les épaules : les Iriliens risquaient de tous mourir s'il ne faisait rien. Et l'attaque avait déjà commencé. Finalement, il prit sa décision :
- Sortez vos armes, tous ! Nous allons sauver Irilis.
Dégainant leurs armes et vérifiant qu'aucun tireur n'était embusqué à proximité, la troupe se dirigea vers le lieu de l'explosion.


La bataille faisait déjà rage, mais on voyait que les Iriliens n'avaient aucune chance face aux embroses, plus nombreux, mieux entrainés et mieux équipés. C'était un combat désespéré.
- En avant !
À la suite du conseiller ahmôses, la troupe se jeta dans la bataille, épées, arcs et glaives dégainés, prêts à tuer. Plus habitués à se battre que les atlantes, les ahmôses réussirent à ralentir le flot d'embroses, le temps que les Iriliens reprennent leurs esprits et rassemblent leurs troupes. Bientôt, Iriliens et Ahmôses combattaient côte à côte, contenant les embroses. Au milieu du champ de bataille, le général Irilien vint trouver Fishman :
- Conseiller Aneheb, il faut qu'on tienne suffisamment longtemps pour que les civils aient le temps de rentrer dans le palais !
Jetant un rapide coup d’œil derrière lui, le conseiller vit que, effectivement, les civils fuyaient vers le palais.
- Compris.

La bataille durait depuis déjà une demi-heure, qui parurent une éternité aux forces Iriliennes et Ahmôses. Ils se replièrent donc dans le palais, où ils barricadèrent les portes en toute hâte. “Ils vont forcer la porte, ça ne tiendra jamais ! Que dois-je faire ?...”. Le général Irilien l’interpella :
- Nous avons besoin de renforts, conseiller Aneheb ! Nous ne tiendrons pas longtemps, n'avez-vous aucun moyen de contacter votre Pharaon ? Sans renforts, la bataille est perdue d'avance.
- Malheureusement, c'est impossible ! Les portes du palais sont soit condamnées, soit occupées par l'ennemi. Saphirone est notre messager, mais c'est impossible qu'il passe le blocus embrose seul !
- De toute façon, on ne peut pas se permettre de perdre un guerrier. On a besoin de tout le monde, ici...
- Pour tout vous dire, Saphirone n'a pas beaucoup de talent de guerrier, mais c'est un excellent sprinteur, il pourrait informer Pharaon du siège d'Atlantide en moins de quatre heures, et à partir de là, Pharaon aurait le pouvoir de téléporter ses hommes à l'entrée de la ville. Mais comme je vous l'ai dit, impossible d'utiliser les portes. Comment peut-il sortir ?
- Vous oubliez que je sais également grimper, dit-il en s'approchant.
- Comment ça ?
- J'ai une chance de quitter le palais en passant par les toits et en dés-escaladant la façade d'un bâtiment proche.
- C'est trop risqué, tu te ferais tirer dessus.
- Mais nous n'avons pas le choix, c'est notre seule et unique chance de nous en sortir ! Fishman, il le faut !
- …
- Fishman...
- … Bien. De toute façon, nous n'avons pas le choix, comme tu dis. Que vingt personnes prennent un arc et se postent aux fenêtres pour protéger Saphirone. Exécution !

Sans plus attendre, Saphirone grimpa les marches menant à l'étage et au toit du palais. De là, il sauta sur un bâtiment proche, en esquivant les flèches embroses. Il couru le plus vite possible, par la rue ou par les toit, mais en prenant toujours soin d'éviter de se faire repérer. Au bout de quelques minutes, il avait atteint le bout de la ville sans avoir réellement affronté un seul ennemi. Fishman murmura un “bonne chance” lorsqu'il vit disparaître son messager.


Le colosse d'ombre crée par la noirceur des tenebres embroses chargea les atlantes et fit un véritable carnage. Blueangel et Fishman le frappèrent à plusieurs reprises au torse et au visage, mais rien ne semblait pouvoir l'arrêter. C'est alors que jaillit une lance, sortie de nulle part, et qui vint se planter dans l'un de ses yeux. Sous le coup, le colosse lâcha un gigantesque cri, chargé de rage et de douleur. Le conseiller ahmôse se tourna dans la direction de l'envoyeur et souris en voyant son ami Angedelafaim le rejoindre. “Il n'y a que lui pour manier n'importe quelle arme avec autant de dextérité.” Arrivant au pas de course, l'ancien dirigeant Glavien lâcha, à la face du colosse :
- Tu sais que t'as une sale gueule, mon grand ?
Là-dessus, il saisis la naginata d'un atlante au sol et sauta face au colosse, l'achevant en lui transperçant l'autre œil. La carcasse de trois mètres tomba lourdement au sol, juste devant le conseiller ahmôse. Angedelafaim saisis alors une autre lance et se relevant, il ne vit aucun adversaire à affronter. Se tournant vers Fishman, il lâcha d'un ton dégagé :
- J'ai loupé quoi ?
Profitant du repli des embroses, Fishman raconta à l'ex-dirigeant glavien ce qui s'était passé pour en arriver là.

- Je vois. Merci de m'avoir prévenu... Ils reviennent !
- Attention, les revoilà, relevez-vous ! Préparez-vous à riposter !
Les embroses repartirent à l'assaut, mais ils durent faire face au nouveau guerrier des ahmôses : Angedelafaim, qui semblait avoir été fait pour tuer, tant il excellait dans le maniement de ses armes et tant les ennemis ne pouvaient rien contre ce fou furieux. Mais les embroses étaient tenaces et trop nombreux, la bataille continuait de pencher en leur avantage... jusqu'au retour de Saphirone, suivi par les renforts de l'armée ahmôse ! Et grâce à ces nouveaux renforts, les embroses commencèrent enfin à perdre du terrain : le palais fut rapidement repris, et de plus en plus d'ennemis tombaient au sol, morts...

Angedelafaim se tourna alors vers la troupe de Fishman pour leur donner un ordre, quand il se rendit compte qu'elle était essentiellement constituée d'anciens guerriers glaviens. Il lâcha au conseiller ahmôse :
- Mais ils sont presque tous de Glavius !
Il sut alors ce qu'il lui restait à faire. Angedelafaim, le dernier dirigeant glavien, déclara d'une voix sûre et ferme :
- Anciens guerriers de Glavius, vous êtes toujours debout. C'est pourquoi je vous demande à tous de m'écouter. Embrosia... Floyd et ses sous-fifres... C'est à cause d'eux que notre capitale est tombée, et que nos frères sont morts au combat ! Et c'est aujourd'hui que nous allons pouvoir... les venger ! Pour Glavius ! Pour Fulvanum ! Pour nos frère et nos amis, morts de leur main ! Et pour le loup !

Angedelafaim s'élança dans la mêlée de plus belle, suivi de tous les anciens de Glavius. Car ils seraient prêts à tout pour sauver leur honneur et venger leur faction déchue...
Les Iriliens n'avaient pas cet entrain. Ils souffraient, ils ne voulaient plus combattre et n'avaient plus la même motivation que les glaviens. Angedelafaim et ses hommes, seuls contre le reste de l'armée embrose, n'avaient aucune chance de survie. C'est ce qu'avait remarqué Blueangel, qui se tourna alors face aux Iriliens dans l'espoir de les renvoyer au combat.
- Iriliens ! Ces hommes que vous voyez courir vers la mort, ces hommes aussi épuisés que vous ont perdu plus que vous ne l'imaginez... des frères... des amis... un peuple. Ils sont prêts à se sacrifier pour venger d'honneur de leur faction !
Les atlantes regardaient ces hommes se battre, résister aux embroses de toutes leurs forces. Ils contenaient l'armée sombre à eux seuls, mais ça ne faisait aucun doute : ils ne tiendraient pas longtemps.
- Si vous ne voulez pas qu'Irilis disparaisse comme leur peuple a disparu, vous devez vous battre ! Allez-vous laisser vos proches souffrir parce que vous n'avez rien fait ? Allez-vous laisser mourir ces hommes, qui protègent votre ville à votre place ?
- Non ! crièrent ensemble tous les soldats atlantes.
- Dans ce cas, suivez-moi. Nous allons repousser Embrosia !
À ces mots, Blueangel s'élança à son tour, sans même savoir si les Iriliens la suivaient. Elle saisis ses deux épées et rejoignis Angedelafaim et Fishman, déjà sur le front. Les Iriliens suivraient très peu de temps après, honteux de laisser des personnes qu'ils ne connaissaient pas, protéger leur peuple à leur place. Ils clamèrent les noms de Blueangel, Fishman et Angedelafaim en s'élançant sur le champ de bataille.


Pendant de longues heures, les embroses furent massacrés et beaucoup s’enfuirent par la brèche qu'ils avaient ouverte. Blueangel ouvrit le crâne d'un imposant soldat embrose et s'apprêta à recevoir les suivants, quand elle vit qu'elle venait de tuer le dernier assaillant. Elle se dirigea alors vers Fishman, Angedelafaim, Saphirone et quelques soldats qui s'étaient assis autour d'une fontaine rougie par le sang des embroses. Angedelafaim avait même choisi un des bassins de la fontaine pour nettoyer certaine armes et armures qu'il considérait comme réutilisable.

- Bien, Angedelafaim.
En se tournant vers Fishman, le général Irilien lui demanda :
- Et vous, conseiller Aneheb ?
- Je reste loyal à mon Pharaon. Mon poste de conseiller reste à moi, et je ne le quitterais qu'à ma mort.
- Je ne pense pas avoir la force et le courage nécessaires pour accepter ce poste, déclara Saphirone. C'est impossible pour moi.
- Dans ce cas, Blueangel me semble toute indiquée, répondit le général.
- Moi ? Indiquée à faire quoi ?
- Durant la bataille, Blueangel, une bombe chargée de magie noire a été lancée dans la palais, plus précisément dans la salle du conseil. Tous nos conseillers et notre dirigeant s'y étaient réfugiés, mais avec l'explosion, aucun n'a survécu. Il nous faut désormais un nouveau dirigeant. Et c'est en vous voyant vous battre, tous, que j'ai pensé que l'un de vous pourrait devenir le nouveau dirigeant d'Atlantide, car votre expérience militaire permettrait de mieux résister à ce type d'assaut. De plus vous avez menez mes hommes a l'assaut ! Pas les votres ! Mais les mien ! Et maintenant que l'Atlantide est révélée au reste d'Anarion, nous ne pouvons plus rester sans défense...
- Pourquoi moi ? Pourquoi pas un Irilien, un bon guerrier ? Ou même Angedelafaim ?
- Les Iriliens refusent de prendre ce poste : trop de responsabilité, personne n'est prêt pour diriger notre peuple. Angedelafaim a refusé car il a déjà commis un échec, par le passé. S'il échouait une deuxième fois avec Irilis, personne ne pourrait lui pardonner. Et je crois que vous avez déjà entendu les raisons de Fishman et de Saphirone. Je pense que vous êtes donc la seule personne véritablement apte à diriger notre faction.
- Mais je n'y connais rien, ni en stratégie militaire, ni en économie ! La seule chose que je sache faire, c'est me battre. Si j'y connaissais quelque chose, j'aurais accepté. Mais ce n'est pas le cas.
- Peut-être qu'avec l'aide d'un conseiller, répondit Angedelafaim... Oui, je pense avoir les compétences que tu n'as pas en terme de stratégie militaire . Je veux bien devenir ton conseiller militaire.
- Et moi, j'ai longtemps été confronté à la gestion et l'économie, déclara Saphirone. Surtout du temps où j'habitais Fulvanum. Je pourrais certainement m'occuper des richesses de la cité.
- Êtes-vous certains de votre choix, demanda Blueangel.
- Oui, répondit Saphirone. Je suis prêt à devenir conseiller.
- De toute façon, dit Angedelafaim, je serais plus utile ici qu'à Ahmôsis. Pharaon a déjà TheFlowed et Fishman pour ses stratégies militaires. Je suis donc sûr de mon choix.

Blueangel réfléchit un long moment... Maintenant que les embroses savaient qu'elle les avaient trahis, que pouvait-elle devenir ? Devenir dirigeante ? Oui, mais ça prévoyait un avenir pleins de rebondissements. Irilis était une ville magnifique, pleine de mystère. Et la voir disparaître, détruite par les guerriers de son ancienne faction... Elle se refusait de les laisser faire ça. Si pour protéger un peuple entier, elle devait devenir leur dirigeante, Blueangel le ferait. C'est certain !
- Très bien. J'accepte de devenir dirigeante d'Irilis .
- Et je crois que nous avons du pain sur la planche, lança Saphirone.
- Exact !


Angedelafaim s'approcha du conseiller ahmôse, en essayant d'éviter Blueangel.
- Fish ? Nous allons devoir parler en privé
- Effectivement. Allons dans un endroit isolé. Il ne faudrait pas que... certaines personnes entendent notre conversation.
Fishman parla juste assez fort pour que cette phrase parvienne aux oreilles de la nouvelle dirigeante.
- Fishman ? Ange ? De quoi alliez-vous parler ?
- Nous allions parler du fait qu'une ex-embrose devienne dirigeante d'une faction alliée à Ahmôsis, lâcha Angedelafaim. Nous ne te faisons pas assez confiance pour te laisser faire ça, Blueangel.
- Dans ce cas, Ange, peut-être me feras-tu plus confiance si je gagne un combat en duel contre toi ?
- C'est possible, en effet...
Angedelafaim et Blueangel saisirent leur armes, prêts à livrer combat.

“Parfait, elle réagit comme prévu...”
“Tu as quinze minutes, Ange. Après ça, ma télépathie avec toi ne va certainement plus fonctionner, et je ne pourrais plus t'aider.”
“Ne t'en fait pas, Fish. Quinze minutes de duel avec Blue, c'est plus que suffisant pour montrer ma puissance a son maximum ! Après cela, je pourrais enfin approcher la sphère.”
“La sphère... C'est étonnant qu'un tel artefact soit encore caché ici, après tout ce temps. Mais fais attention, Ange : si la sphère est capable de te rendre ta puissance d’antan, c'est que tu ne pourras pas l'approcher sans protection...”
“Justement, Fish ! En me battant contre Blue, mon aura va raisonner de concert avec la puissance de la sphère. Et je saurais les risques .”
“Si tu le dis... Mais reste quand même sur tes gardes.”
“Ne t’inquiètes pas ! Tu me connais, je vais réussir...”
“Mouais...”

- Pas de pitié, Ange ?
- Pas de pitié, Blue !

Sur ces mots, Angedelafaim saisis un poignard à terre et s'entailla le bras. Étonnée, Blueangel se mit sur la défensive, prête à tout. Le sang coula tout le long du bras d'Angedelafaim, et les gouttes au bout de son bras se transformèrent peu à peu en rubis, une épée de rubis. Fishman l'avait déjà reconnue, c'était une épée magique incassable qu'utilisait Angedelafaim lors de leurs anciens duels. Et elle avait la caractéristique de résister à la puissance de son porteur : Angedelafaim avait la fâcheuse habitude de détruire une arme dès qu'il en utilisait. Les deux combattant s'élancèrent, épée à la main, pour se retrouver une demi-seconde plus tard au corps-à-corps. Les deux lames s'entrechoquèrent une première fois. Le choc entre le rubis sanguin d'Angedelafaim et le métal noir de Blueangel provoqua d'abord un tintement strident, obligeant tous les spectateurs à boucher leurs oreilles. L'onde de choc qui suivit fit alors comprendre à Fishman et Saphirone qu'il valait mieux s'éloigner. Mais aucun des deux combattant ne fut déstabilisé, et Blueangel contre-attaqua immédiatement après. Angedelafaim para avec facilité, malgré le fait que la lame de son assaillante se retrouvait désormais à moins d'un centimètre de sa gorge. Tout en la repoussant à quelques mètres, il chargea alors dans sa main une boule de lumière, dont la puissance était amplifiée par la magie de Fishman, désormais réfugié près de l'entrée du palais. Blueangel ne tarda pas à revenir à l'assaut, et la boule de lumière qu'Angedelafaim lui lança fut rapidement coupée en deux. Revenue face à son nouveau conseiller, elle enchaîna quelques coups que Angedelafaim eut beaucoup plus de mal à parer. Voyant qu'elle allait finir par le tuer, Angedelafaim envoya un message par télépathie à son allié, Fishman.
“Fish, vite, invoque-moi mon armure de rubis, ou je vais finir par perdre ce duel. Je ne pensais pas qu'elle serait si douée au corps à corps.”
“Ça va trop vite, Ange. Je ne peux pas te l'invoquer si tu es en mouvement. Tu vas devoir arrêter le temps si tu veux que je te protège !”
“Mais tu sais que je ne peux faire ça qu'avec mon pouvoir d'Archange !”
“Et bien ? Tu ne peux pas l'utiliser ?”
“Si. Mais c'est seulement grâce a la proximité de la sphère et mon pouvoir ne sera pas aussi efficace que d'habitude.”
“Hein ?”
“Je veux dire qu'avec notre télépathie, la magie que j'ai déjà utilisé et le transfert de pouvoir que tu m'offres, la puissance sera très diminuer. C'est un pouvoir pour une seule personne, de plus ça le ralenti juste dans un rayon délimité, fort heureusement pour moi il est assez grand. Je ne réussirais qu'à stopper le temps une ou deux secondes.”
“C'est juste le temps qu'il faudra pour que j'invoque ton armure. Alors n'attend pas, fais-le !”

Fishman préparait son sort. Alors que Blueangel se préparait à du asséner un puissant coup à la jambe, Angedelafaim utilisa son pouvoir d'Archange. Le temps ralenti pour tous, sauf pour Fishman, qui en profita pour invoquer l'armure sur le corps d'Angedelafaim. Une seconde plus tard, la choc entre la lame noire et l'armure de rubis repoussa Blueangel en arrière. Angedelafaim envoya alors un message instantané à Fishman.
“L'épée combinée, Fish ! Il faut en finir avec ce duel !”
“T'es sûr ? Si je fais ça et que tu n'arrives pas à supporter sa puissance magique, c'est fini !”
“C'est la seule façon de la mettre enfin à terre. Nous n'avons plus le choix !”

Fishman transmit alors son restant de magie à Angedelafaim. Celui-ci la concentra alors dans son épée : l'eau environnante vint alors recouvrir la lame et se mêler au rubis et au sang... Angedelafaim n'attendit pas la fin de la réaction magique, il couru une dernière fois face à Blueangel, encore un peu sonnée par l'onde de choc entre l'armure de rubis et sa lame. Au dernier moment, elle parvint à parer l'attaque d'Angedelafaim, mais vainement : l'épée de celui-ci, désormais formée d'un pommeau de rubis, d'une lame de saphir et d'une pointe de glace, la propulsa au sol. Elle était à la merci du nouveau conseiller, certaine qu'il allait la tuer... mais au lieu du coup de grâce qu'elle attendait, Angedelafaim s'adressa au général Irilien, qui était resté regarder le duel à côté de Fishman et Saphirone.
- J'ai gagné mon duel. Pourrez-vous me laisser approcher de la sphère à volonté ?
- Je ne peux refuser votre volonté, Ange. Mais avez-vous réellement conscience de la puissance de cet artefact ?
- Oh que oui, vous pouvez me croire. Fishman pourra-t-il m'accompagner ?
- Naturellement.


Un peu plus loin, les deux hommes discutaient...
- Un peu plus et elle te tuait, Ange !
- Oui, sans ton aide, ma tête ne serait plus sur mes épaules en ce moment.
- C'est qu'elle est très douée. Mais à mon avis, Pharaon s'en méfiera, il n'a jamais fait confiance à un embrose, même si celui-ci a trahi son peuple.
- C'est possible... Mais là n'est pas le problème, Fish. Je vais retrouver mes pouvoirs, et surtout la totalité de mon pouvoir d'Archange !
- Franchement, je ne comprend toujours pas pourquoi tu es allé approché cette sphère. À l'époque, elle a absorbé tout ton pouvoir et l'a scellé. Et bien sûr, tu n'as pas su comment le reprendre !
- Mais comme si j'y avait pu quelque chose ! Comment étais-je censé savoir que ça absorberait mon pouvoir ?
- D'accord sur ce point, mais avoue quand même que l'idée de la balancer ensuite à la mer n'était pas des plus... sages.
- C'était sous l'effet de l'énervement ! Enfin c'est oublié, maintenant qu'on l'a enfin retrouvée.
- Fais quand même attention en t'approchant, ton pouvoir pourrait ne plus vouloir de toi !

Blueangel vit les deux hommes d'éloigner en riant, sans même avoir compris pourquoi... Mais ce qu'elle avait en tout cas compris, c'est que Angedelafaim ne l'avait pas battue seul. Mais après tout, le but de son adversaire n'avait pas été de le tuer, mais de montrer le maximum de sa puissance, et ça grâce à elle. Pour ce qu'ils appelaient la sphère. Qu'était-ce donc ? Enfin, cela importait peu, car elle allait désormais régner sur Irilis.
Saphirone s'approcha alors pour l'aider à se relever.
- Il y aura beaucoup à faire, déclara-t-elle.
“Mais au moins, nous serons prêts pour la prochaine bataille...”. Car désormais, les Iriliens avaient un chef. Un chef qui les entraîneraient dans ce monde, un monde ravagé par la guerre.

“Ce n'est que le début.”

Récit écrit par Saphirone67 et Angedelafaim
Réécrit et corrigé par Phiiling
Approuvé par Blueangel94 et Deus_Ex_oli


Suite … Du au refus des admins pour le poste de dirigeant ...


Fishman et Angedelafaim approchait de la sphère, la puissance qu'elle dégageait les obligeait a ne pas s'en approcher de trop près. Le chef des gardes Iriliens était resté derrière les vitre de protection placé a 20 mètre de la sphère. Toute la salle était entourée de celle-ci. Ange fit trois pas et fut a 2 mètre de la sphère. Les soldat Atlante derrière la vitre sentir leur gorge se nouer. Fishman quand à lui se trouvait à 6 mètre
- Ange ?
- Oui, maintenant.
- Alors, allons-y
Fishman envoya de la magie à Angedelafaim et se recula et passa la porte de protection se retrouvant derrière la vitre en observant Ange. Ce dernier envelopper de l'aura magique de Fishman fini par toucher la sphère. La sphère perdait sa luminosité, son pouvoir absorbé par Angedelafaim. Une explosion retenti, la sphère se fissurant en deux et Angedelafaim fut propulsait, heurta un mur et se retrouva a genoux devant cette sphère fissuré. Il semblait mal en point, Fishman se précipita vers lui.
- Fish recule !
- Reçu ! On peut t'approcher à combien de mètre ?
- 10 voir 15 pour les plus faibles.
- Merde, je fais quoi.
- Deus ! Il faut aller chercher Deus.
Sachant qu'une seul personne pouvais prevenir deus en très peu de temps, il interpella le chef des gardes derriere la vitre.
- Chef des gardes, contacter moi Saphirone ! J'ai besoin de son aide maintenant !
- Tout de suite.
Le chef des gardes envoya ses soldats chercher Saphirone, celui-ci se trouvait en présence de bluangel. Ils discutaient des futur bâtiments a construire.
- Saphirone !
- Qu'y a t'il ?
- Le conseiller ahmose vous demande, en urgence !
- Où se trouve-t-il ?
- Dans la salle de la sphère au quartier sud, des soldats vous indiqueront le chemin
Sans plus attendre Saphirone fonça à travers la ville. Les soldat lui indiquèrent le chemin a suivre et il finit en présence de Fishman. Le conseiller lui indiqua ce qu'il y avait a faire et l'envoya a ahmosis via téléportation. « Bien sur, quand il n'y as pas d'ennemi a coté c'est bien plus facile, pensa Fishman ». Saphirone arriva dans la mairie de Khepera et se mis a rechercher Deus_Ex_oli.



- Putain de merde, Ange !
- Tu crois que mon état m'amuse !
- Le vrai problème dans tout ça c'est pas ton état, c'est comment réussir a contrôler ta nouvelle puissance.
- Je sais, et t'es le seul qui sait comment le régler Deus.
- Quand tu étais Embrose la puissance de Fatalis t'aidait à supporter le pouvoir d'archange
- Je sais, il faut des ténèbres pour le pouvoir d'archange.
- Ténèbres que Fatalis te fournissait !
- Oui mais je ne suis plus dépendant de Fatalis.
- C'est la le problème, il faut créer tes propres ténèbres. Seul les touts premiers Embrose avait réussi cet exploit. Sauf que voyant que celle de Fatalis était plus grande, leur choix ont été vite fait.
- Alors j'y vais !
- Attend abruti !
Deus n'eut pas le temps de terminer qu'Ange était déjà parti direction Embrosia. Il connaissait le plan d'Ange même s'il n'était pas raisonnable. Avait-il le choix ? Il existait sûrement d'autre option mais Ange fonçait sur la première. Son état allait s'empirer de toutes manière s'il n'agissait pas.

Ange apparue a embrosia et chercha la maison de son vieil ennemi dans laquelle il rentra.
- Réveille-toi ! Cria-t-il a l'occupant de la maison.
Mais celui ci était déjà debout et ne dormais pas, il portais toujours ces vêtements de combat, et voyant Ange rentrait chez lui ainsi, les yeux de Mystic étincelèrent de colère et de haine.
- J'ai reconnu ta voix entre mille, Ange !
- Je pense que tu sais pourquoi je suis là !
- Oh que oui, mais ça n'est pas aujourd'hui que tu m’ôtera la vie.
Mystic dégaina sa lame, celle-ci avait été forgé avec les ténèbres de Fatalis elle-même, Une armure forgé par les ténèbres le recouvrait. Ange ne tarda pas a se recouvrir d'une armure blanche, une couche de rubis transparente se forma par dessus. Une épée blanche se forma dans sa main gauche et une de rubis dans sa main droite.
- 2 épée ?
- …
- … Tu n'arriveras pas à gagner !
Mystic chargea Ange en portant un coup avec son épée ténébreuse en direction du visage de son opposant. Ce dernier se mit de profil alors que la lame allait lui trouer le crâne et esquiva le coup de justesse. Ange enchaîna en invoquant ses ailes et profita de l'invocation de celle-ci pour reculer en arrière en direction de la porte de la chambre de Mystic. Ange passa la porte mais les ailes donnèrent l'impression d'être fantomatique en traversant les mur. Ange se dirigea en battant des ailes vers la sortie et se retrouva hors de la maison de Mystic et fonça sur le temple de Méadras. Mystic lui était resté dans la maison, mais il se téléporta en haut du temple, pressé d'en découdre et jurant de faire couler du sang a Fatalis ce soir.
- Ange, explique moi, comment tu possède a nouveau ce pouvoir d'invocation/dés-invocation d'aile à la milliseconde. Je croyais que tu ne possédais plus ton pouvoir d'archange en ayant quitté Embrosia.
- Tu le savais ?
- Quand tu es passé conseiller glavien, mes espions à Ahmosis m'ont informer de la création de la sphère. Pensant que c'était une nouvelle arme de guerre nous l'avons fait surveillait de très prêt. A notre grande surprise ils la placèrent pour que tu la découvre avec Fishman. La suite tu la connais ...
- Le pharaon a fait ça ?
- Oui, bien que je ne comprenne toujours pas pourquoi.
- A mon tour de te révéler quelque-chose. Mon pouvoir d'archange a besoin de ténèbres pour fonctionner.
- Le pharaon, a fait ça… Pour ton bien. Finit par dire Mystic d'une voix proche du murmure, puis partit d'un long rire mais proche de la démence pour les autres avant de continuer. Oh je comprend mieux ta venue maintenant, je crois même que je peux t'achever ici !
L'ancien dirigeant Glavien resta impassible et ne réagit pas au sarcasme de son ennemie, une aura d'ombre se forma autour de Mystic. Ses yeux devinrent d'un noir plus sombre que l'obscurité de la nuit. Ange se permit une réflexion sans grande utilité dans sa tête pour se rassurer « Logique, y'as la lune au dessus de nous ». Mine de rien ne pas voir la pupille de l’œil bouger fait défaut : comment savoir où l'adversaire regarde ? Ange n'aimait pas cela, il aimait deviner les coup, perdre cet avantage face a Mystic rendrait plus dur le combat qu'il ne l'était déjà. « En même temps, il n'a pas obtenu sa réputation en mangeant du sable ordinaire, pensa Ange ». Il envoya son épée de rubis en direction de son adversaire, celle-ci fondit au contact de l'aura, laissant une flaque de rubis autour de Mystic, sur le toit du temple. « Il me faut du diamant ou de la lumière, il a augmenté la puissance de sa rage … » constata Ange. Une auréole se forma autour de la tête d'ange avant de disparaître en recouvrant son épée d'une aura de lumière. « Merde, j'espère que je n'ai pas alertez trop d'embrose avec la création de l'auréole ». Son adversaire nota la même chose : « Il invoque une auréole au risque d'alerter la population, la lumière peut faillir selon la volonté de son utilisateur, il aurait du prévoir du diamant. C'est une meilleur assurance vie ! Il à quand même de la chance que les embrose prennent ça pour un de mes entraînement nocturne car il est hors de questions que quelqu'un d'autre que moi lui fasse la peau ! ». L'armure d'Ange disparut, celle-ci était devenu inutile face a Mystic. Les deux opposant chargèrent, Ange porta en premier son coup, plus rapide grâce a ses ailes. Mystic para d'une main et pris une potion bleu dans sa sacoche et essaya de la boire tant bien que mal face à Ange qui continuait ses coups répétés, au final il réussi à en prendre 10 millilitre au pris d'une entaille sur son avant bras gauche. « Crevure, t'as essayé de couper mon bras gauche en deux pour que je perde mon arme. Maintenant allons tester cette potion de rapidité spécial Mystic ! ». Le résultat ne se fit pas attendre. Mystic avait la même vitesse qu'Ange et prit le dessus, ayant un meilleur maniement de lame. Mystic chargea de nouveau, Ange para et recula de suite.
- Alors Ange ? On fatigue ? On s'approche moins de mon aura hein !
« Merde il faut que j'y arrive, maintenant ! » désespéra l'ancien dirigeant. Les ailes d'ange commencèrent a noircirent et changèrent de forme. « Des ailes de … Démon ?!? ». Ange se couvrait d'une aura noir et son épée blanche fut améliorer par un pommeau de rubis et une lame noir coupant la première lame perpendiculairement. La transformation surpris Mystic une seconde, ne pensant pas qu'il arriverais a s’imprégner des ténèbres aussi rapidement, mais une seconde durant lequel Mystic avait vite fais réfléchi. « Son style de combat va être différent, il faut que j'augmente mon aura encore d'un cran ... ». L'aura de Mystic devint plus noire que jamais, on pouvait voir la puissance de Fatalis elle-même en lui. Mais l'on pouvait distinguer une deuxième forme de noir. Mystic avait créer ses propres ténèbres et pouvait les combiner à celle de Fatalis.
- Il n'y as pas que toi qui sait créer tes propres ténèbres !
- Réveille-toi Mystic, j'ai obtenu ces ténèbres sur le cadavre d'un paysan Embrose.
- Quoi ?!?
- Sinon merci j'ai pu observer la méthode de création de tes ténèbres. Je suis en mesure de créer les miennes désormais.
Les ténèbres du paysan embrose s'envolèrent et laissèrent place a celle de Ange. « Heureusement qu'il a directement créer les siennes, je ne pouvais pas maintenir longtemps celle de l'embrose. Mais qu'est-ce que... ? Puissance a la con ! J'arrive pas à la stabiliser et elle est plus faible que celle du paysan, je suis loin du niveau voulu. Faut que je me tire et vite fait ! ». Ange dissous son arme sous l’étonnement de Mystic. Il en profita pour revenir a des ailes basique du pouvoir simple d'ange et fonça par dessus la muraille de Méadras. Mystic le suivit dans les airs grâce au pas de la nuit. Un pouvoir que Fatalis avait accordé aux Embroses s'ils étaient dans leur plus puissantes villes et que celles-ci se trouvait de nuit. Mystic aperçu Ange foncer dans un portail du Nether, cependant il n'avait pas prévu l'Irilien en train de casser le portail à grand coup de pioche à l'intérieur du Nether même.

- Merci, tu as été parfait dans le timing.
L'Irilien souris à ce compliment.
- Alors ?
- Je ne me sens pas en sécurité dans le nether, je vais attendre que vous contrôliez votre nouvelle puissance.
- Très bien alors je te conseille de commencer par miner la netherack et faire un abri, cela vaut toujours mieux que rien.
L'Irilien se mit au travail, la netherack s'effritant facilement au contact de sa pioche, il lui fut facile de creuser un abri. Et finit par le solidifier avec du bois léger qu'il avait amené avec Ange a l'aller. Mais penser au retour lui faisait peur. Et si Ange n'arrivait pas a contrôler sa puissance ? Et si Ange mourrait ? Ange l'avait prévenu qu'il fallait remettre le portail en place de temps à autres pour aller chercher de la nourriture. Chez les embrose ? C'est cela qui était dit normalement. L'atlante avait juste voulu accompagner pour apprendre le style de combat embrose. Il n'avait pas été déçu en observant par la fenêtre de la maison de Mystic mais il avait été prévenu « Quand je sortirai dépêche toi d'aller au portail ! ».

Voilà deux semaine qu'Ange était parti pour Embrosia dans le nether. Le temps prévu de l'aller était de 3 jours mais qui sais s'il avait survécu au combat avec Mystic. Saphirone pensait que oui n'entendant personne en parler. Mystic avait du cacher que son adversaire lui avait échappé. Avait-il réussi a contrôler sa puissance de ténébreuse ? Deus avait estimé que ça retardait sur quelque années sa mort rapide mais qu'obtenir les ténèbres aurait pu se retourner contre lui donc, par conclusion la mort. Saphirone finit par voir un homme encapuchonné. Sûrement un homme de renseignement Ahmose qui venait pour Fishman. Ce dernier n'était pas rentrer à Ahmosis pour régler l'administratif d'Atlantide afin d'accélérer les choses. Cet homme avait du talent en tant qu'espion pensait Saphirone, il ne se faisait pas remarquer. Cependant ce que Saphirone ne savait pas. C'était le pharaon lui-même sous la capuche et celui-ci se dirigeait vers le palais.
Saphirone remarqua une différence dans son aura, « Ne voit pas avec tes yeux, voit avec ton âme, ton aura. Lui avait-dit un jour Minefield lors d'un entraînement ». Eh bien, l'aura de ce visiteur était … Trop grande pour un simple espion du service de renseignement Ahmose. Il fallait alerter Blueangel, ceci paraissait trop louche et si l'identité de cette inconnue était bien celui auquel il pensait, il valait mieux arriver au palais avant lui.
Se camouflant dans l'ombre d'une maison, il commença a escalader le mur et sauta de toit en toit hors de vue de l'inconnu et put atteindre le palais où il put passé par l'une des nombreuses fenêtres cassées après la bataille embrose. Il chercha blue et interpella les gardes et les civils qui rénovaient le bâtiment, et finalement, réussi a la trouver dans le hall principal où elle réfléchissait.
Voyant le messager arrivé, elle se retourna, et Saphirone remarqua qu'elle était seul dans la grande pièce :
- Quand tu t'approche avec un visage aussi grave, c'est qu'il y a un problème urgent.
- Comment tu peux le savoir, la moitié de mon visage est caché par mon foulard.
- Je le vois dans tes yeux, je me suis habitué a leur couleur, tu ne l’enlève jamais ce foulard ?
- Seulement en allant me coucher, mais c'est pas le plus important, un homme encapuchonné approche du palais et arrive a resté discret au milieu de la foule, je doute que se soit un simple messager ahmose.
- A qui penses-tu ?
- A quelqu'un de bien plus puissant, il vaut mieux resté sur nos gardes.
A ce moment là, la porte du hall s'ouvrit, et l'homme en question entra, levant une main, toutes les portes de la gigantesque pièce se refermèrent toutes seuls et Saphirone les entendit se verrouiller d'elles-même.
Une voix que Saphirone reconnut tout de suite commença a parler, la voix teinté de colère :
- Blueangel... Et Saphi... j'aurais du m'en douté.
- Sa confirme mes doutes sur vous, bienvenue a Irilis... Pharaon. Dit Saphirone sans aucune joie dans la voix.
- Que venez vous faire ici pharaon ? Pourquoi ces précautions ? Demanda Blue sur le même ton.
- Tout simplement parce que je me doutais que tu finirais par nous trahir Blueangel. Je savais que tu ne resterais pas notre allié très longtemps après ce que m'a dit Aneheb.
- Hein ? Que voulez vous dire par là ?
- Je n'ai plus de nouvelles de lui depuis 2 semaines, et un de mes agents m'a rapporter que vous l'avez tué pour placez une embrose au pouvoir. Mais Irilis ne sera pas les esclaves des embroses, je les libérerais en vous tuant, toi et ce misérable traître qui a pris part a la mort de mon conseiller.
- Pharaon c'est faux ! Cria Saphirone, le conseiller est toujours en vie !
- Alors pourquoi n'est-il pas là hein ? La vérité est que vous l'avez assassiné !
- Vous devez nous croire ! Il est toujours en vie et ... !
- Sa suffit !
Saphirone n'arrivait plus a parler, un étau c'était refermé autour de son cou et l’empêcha de parler, puis il fut soulevé dans les airs par cette même force.
- Je ne tolère pas la trahison. dit-il d'une voix glaciale.
Et sur ce il projeta violemment l'éclaireur, celui ci fut lancer vers l’arrière et son dos heurta le mur, a sa grande surprise il ne retomba pas, pourtant l'étau avait cesser autour de sa gorge. Il vit Blueangel qui le dévisageait avec horreur, il ne compris pas tout de suite pourquoi, jusqu’à ce qu'il vit le pieu en pierre aussi gros que son torse sur lequel il était empalée.
La plupart de ces organes vitaux étaient touchés, il le savait, il ne lui restait que quelques secondes a vivre, se penchant autant qu'il put, il saisit son couteau de lancer dans sa botte et le lança. Ahmenosis II n'essaya même pas de l’éviter, le couteau passa a coté de lui mais trop loin pour être dangereux, le couteau tomba sur une cage a pigeons voyageurs qui se cassa, et les oiseaux s’envolèrent par la fenêtre.
Saphirone les regarda s'envoler puis son regard se tourna vers sa dirigeante, il la vit crier mais il ne l'entendit pas, en fait il ne sentais plus rien, il secoua la tête.
Ses bras tombèrent le long de son corps, sa tête pencha sur le coté, son foulard se détacha d'un coté et resta accroché a sa capuche au dessus du vide, révélant son visage, ses yeux sanguins devinrent vitreux. Il était mort.
- NON ! cria blue, elle se retourna vers le pharaon, tu vas payez !
- La trahison coûte cher.
Le combat commença, le pharaon utilisait ces pouvoirs et son épée mais blue lui été supérieur a l'escrime et son agilité et sa vitesse lui permit d'éviter les sorts, mais malgré cela ils étaient de force égale.
Pendant ce temps, les pigeons que Saphirone avait libéré s’envolèrent dans la cité. Ces pigeon spécial était dressé pour retrouver l'aura d'une personne en particulier, et dans ce cas-là, celle de Fishman. Saphirone avait libérée les pigeons dans le but de prevenir le conseiller ahmose du danger, celui-ci, voyant tout les pigeons arrivant vers lui, il comprit qu'un danger était présent, et son premier réflexe fut de donner les pigeons aux gardes Iriliens et de foncer vers le palais en compagnie de Deus qui se trouvait a coté de lui, désireux de savoir ceux qui se passait. Ils finissent par arriver au palais où ils virent les gardes tentait d'ouvrir les portes mais la magie de pharaon empêchait la porte de s'ouvrir, et mémé le conseiller ahmose ne réussit pas à l'ouvrir.
- Par la lumiere... je connais cette énergie. Deus tu arrive a sentir combien de personne dans la pièce derrière ?
Deus se concentra puis rouvrit les yeux.
- Il y en a deux, et ils sont en train de se battre !
- Merde ! Et on ne peut pas ouvrir la porte !

Pendant ce temps dans le Nether, Ange et l'Irilien arrivaient a l'endroit où un nouveau portail les mèneraient à Irilis. Ange avait pendant ce temps maîtrisé ses ténèbres et pouvait déployé une gigantesque puissance destructrice qui lui permettrait cette fois d'affronter Mystic et même Floyd, mais pour le moment, il avait d'autres préoccupations.
- C'est ici. Aide moi a placer le nouveau portail là, on sort enfin d'ici.
L'atlante ne se fit pas prié, cette endroit l’effrayait et il voulait partir au plus vite après deux semaines passé dans ce monde, il construisit le portail avec Angedelafaim et ils l'activèrent.
Lorsqu'ils apparurent sur la place publique devant le palais, ils furent étonnés du nombre de gardes devant le palais.
Le premier qui sentit la puissance de ange fut Deus. Celui-ci se retourna et finit par voir le portail et Ange juste derrière. Ce dernier s'approcha du palais et partit au nouvelle.
- Que ce passe-t-il ?
- Le pharaon est là-dedans et ce bas avec quelqu'un ! Je pense que c'est Blue.
- Et merde !
Ange s'approcha de la porte, et il fit naître ses propres ténèbres, il les concentra dans son sang et forgea une lame de rubis entourée de noirceur. Il porta un seul coup contre la porte qui vola en éclat. Mais ca le vida de son énergie.
"J’espère ne pas avoir a affronter Pharaon." pensa-t-il.
Il entra dans la pièce et vit les deux combattants, Fishman le bouscula et cria :
- Pharaon ! Arrêter !
Le pharaon reconnut la voix et se retourna vers son conseiller, chose qui lui fut fatal, il avait réussi a désarmer Blueangel mais elle profita de son inattention et se jeta sur lui et le renversa a terre. Il tomba sur le dos et Blueangel commença a lui frappait le visage de ces poings gantés.
Ange coura vers elle etnlui attrapant les coudes, il la souleva de terre, mais elle continua de se débattre et voulu frapper le pharaon de ces pieds :
- BLUE ! Mais calme toi bordel ! Lui ordonna Ange.
- IL VA PAYER ! IL VA PAYER CE SALAUD !
- Calme toi ! Calme toi ! Fishman sort le pharaon d'ici je vais tenté de la calmer.
- Je m'en occupe. Deus aide moi !
Ils réussirent a sortir le pharaon de la pièce, et Deus veillant sur lui, Fishman retourna a l’intérieur. Blue était a genoux par terre, des larmes silencieuse coulant de ces joues, et ange se pencha vers elle.
- Mais Blue voyons qu'est-ce qui t'a pris !? dit-il d'un ton calme mais ferme.
- Il nous a attaqué... il l'a tué... murmura t-elle.
- Qui sa ? Qui a-t-il tué ? lui répondit Ange alors qu'il eu un mauvais pressentiment.
Blue ne répondit rien et leva le doigt vers l'endroit où Saphirone était empalé. Lorsque Ange suivi le doigt du regard son doigt, ses craintes furent confirmée.
- SAPHI !
Il invoque ces ailes d'ange et vola jusqu’à lui.
- Oh bordel...
Il tira le corps vers l'avant pour l'enlever de la pointe rocheuse, puis il se posa et mis le cadavre sur le sol.
Fishman fut tout aussi choquée que Ange.
- Mon dieu... C'est le pharaon qui a fait sa ?
- Oui. Répondit Blue dans un sanglot.
Fishman se mit a tourner de long en large en réfléchissant au problème. Les Iriliens ne feraient plus confiance aux ahmoses après sa, toute tentative d'alliance était peut-être gâchée. Puis Fishman sentit un pic d’énergie venant de ange, et il le vit rassembler ses propres ténèbres.
- Ange ! qu'est-ce que tu fais ?!
- Va chercher Deus tout de suite, il va régénérez sa blessure.
- Tu peux plus rien pour lui !
- Mon pouvoir d'archange fonctionne, j'ai assez d’énergie pour allez chercher son âme mais il faut que son corps soit guéri. Qui sait ? Elle n'a peut-être pas encore franchie le fleuve des morts.
- C'est de la folie Ange !
- Saphi a déjà été la-bas une fois a cause de l'acide qui lui a rongeait le visage, il peut revenir une seconde fois ! Maintenant ferme ta gueule de conseiller et va chercher Deus !
Fishman se résigna et s’exécuta, pensant toujours que c'était de la folie pure.
Ange se tourna vers le cadavre, Blue a ces cotés.
- Allez Saphi. Reviens a nous, tu m'entends ? Reviens a nous enculé ! cria-t-il en posant ses mains sur les tempes de Saphirone.
Deus arriva a ce moment là.
- Quelle inconscient... ! Leurs âmes risquent d'être déchiquetés en morceaux.
Mais il se mit quand même au travail et utilisant les techniques que theo_libertas lui avais appris. Il s'agissait de donner l'illusion à la mort même, Theo_libertas avait utilisé une fois cette technique,mais si l'âme n'est pas ramené, elle servait à rien ! Il se mit au boulot, régénéra Saphirone et commença à utiliser la technique d'illusion. Ange était-il vraiment capable de ramener une âme a lui seul ? Quand theo_libertas avais appliqué cette technique sur le pharaon, il avait fallu la moitié de la force militaire Ahmose, conseillers compris !
Plusieurs heures c'était écoulée depuis que Deus avait fini avec la plaie. Ange fini par bouger , ouvrant les yeux.
- C'est bon ! J'ai réussi a le ramener. Dit-il, épuisé.
Effectivement, au bout de quelques secondes, le cadavre commença a cligner des yeux et puis il se redressa sur les coudes et cracha du sang a coté de lui.
-Pouah, c'est dégueulasse.
- Sa va Saphi ? s'enquit Deus.
- Si je te réponds oui, tu dis quoi ? Il se tourna vers Ange. Moi qui pensait que j'allais connaître l'enfer, je suis revenue dans ce monde. J'aurais jamais cru être aussi content de voir ta face un jour, Ange.
- Crois moi si tu le veux mais c'était juste pour sauver les relations ahmoses-Iriliens, mon grand, l'oublie pas. Répondit Ange sur le même ton d'ironie.
Saphirone se tourna vers Blue qui avait du mal a croire a sa résurrection.
- Sinon blue, cette proposition pour s’entraîner a l'épée, sa tient toujours ? Sinon je crois que je vais retourner d'où je viens dans pas longtemps.
- Évidemment !
Fishman et Ange laissèrent Saphi au soin de Deus qui vérifiais si aucune blessure interne n'était présente chez l'éclaireur, et tout les deux sortirent rejoindre Pharaon qui étaient assis au bord d'une fontaine.
Ange laissa explosé sa rage devant Ahmenosis II :
- Qu'est-ce qui vous est passé par la tête !? Vous avez failli ruiner les relations ahmoses-Iriliens ! Comment pourrait-il avoir confiance en leurs alliés maintenant ?
- Ce qui m'est passé par la tête ? L'un de mes agents censé surveiller mon conseiller a confirmé sa mort ainsi qu'une trahison. Comment aurais tu réagis a ma place ?!
Ange ne répondit pas à cela car il savait que lui aussi aurait agi de la sorte :
- Bon au moins, Saphirone est vivant j'ai réussi a le ramener.
Le pharaon lui jeta un regard stupéfait.
-Tu as ramenée son âme ???
- Il n'avait pas encore franchi la rivière, c'est pour sa que j'ai pu le ramener, mais sa ne justifie pas cette agression qui a failli détruire nos chances d'avoir un nouvelle allié.
- Je te l'ai déjà dit c'est un de mes agents qui m'a raconter cette histoire.
- Alors il a certainement menti. Raisonna Fishman, quelle était son nom ?
- Mereneb.
- J'ai jamais pu faire confiance a ce rat personnellement. Dit une voix dans le dos de Ange.
Il se retourna et vit Saphirone soutenue par Deus qui approchait, Blue marchait a coté d'eux.
- Ce type, Mereneb. Commença Blue, je l'ai aperçus plusieurs fois a la cour du Roi floyd, il me semble que c'est un espion charger de vous surveillez, c'est même lui qui a prévenue le roi embrose de l'existence D'Irilis. C'était lui-même dans vos quartiers qui vous surveillait à ce moment là.
- Voila pourquoi je n'ai détecté aucune aura dans la chambre, j'ai lancé une détection pour les auras embroses mais pas pour celles des ahmoses. Rétorqua Fishman.
Pharaon comprit son erreur, il avait donc fait confiance à un traître, mais cependant il restait un point a aborder :
- Ange, tu as récupéré ton pouvoir d'archange n'est-ce pas ? Tu n'aura pas pu briser la porte ou ramener Saphi sans.
- Exact, j'ai réussi a retrouver mes pouvoirs grâce a mes propres ténèbres que j'ai réussi a créer en affrontant Mystic. Mais il m'a aussi raconté comment vous avez créé la sphère de manière à ce que je la trouve dans le futur.
- Tu es donc au courant. Dit le pharaon dans un soupir. Oui j'ai créé la sphère dans le but d'éviter aux ténèbres de Fatalis de s’emparer de toi a nouveau et de te pousser à nous trahir. Fatalis n'oublie jamais ceux qu'il a touché, ne l'oublie pas. Cependant, j'ai entendue dire que Blue était la nouvelle dirigeante de la cité et toi son conseiller ?
- Exact elle a accepté le poste de la part des Iriliens.
- Sauf qu'elle ne peut accepté ce poste, mon peuple n'acceptera jamais qu'une embrose soit la dirigeante de nos alliés, je risque la guerre civile et même si je l'emporte les Ahmoses refuseront de se battre a leurs cotés.
- Et Ange alors ! Il était aussi a embrosia autrefois.
- Oui mais on ne m'a pas proposer un poste aussi élevée a ce moment là.
- Dans ce cas je ne voie qu'une seul solution. Lança Deus : Ange, prend la place de dirigeant et garde Blue comme conseillère, les ahmoses n'auront rien a dire contre sa.
- Pas bête. commenta Saphi.
- Et bien je crois malheureusement que nous n'avons pas le choix. « Il est vraiment chian le peuple au petit pharanounet, mais alors ! La actuellement je préférais ré-affronter Mystic. Ça aurais mieux valu pour ma santé mentale ! »
- Exact. Bref Fishman, il faut que je rentre a Kephera et j'aimerais que tu vienne avec moi, je pense qu'ils sauront gérer la cité sans toi.
- Oui mon seigneur.
- Bien il est temps de partir maintenant. Je m'excuse pour ce que j'ai fait Saphirone.
- Sa ira, c'est compréhensible et au moins ça m'a rappelé qu'il faut vraiment que j'évite de vous énervez.
- En attendant va te reposer. Lui ordonna Ange. C'est un ordre et tu as besoin de repos après sa. Et moi aussi...
- Comme au bon vieux temps. Lui répondit-t-il avec un sourire.

Pharaon rentra a Ahmenosis en compagnie de son conseiller, et annonça la nouvelle du soutien de Irilis dans le combat contre la coalition embrose-Skäahonnorik, même si très peu savait que quelqu'un avait failli y laisser la vie pour sa.
Blue légua le pouvoir a ange qui commença son règne de dirigeant sur les Iriliens. Et il commença a recruter des soldats en vue des futurs combat. Blue les entraînait et Saphirone put retournez a son rôle de conseiller économique sans savoir si il arriverait à adapté la ville à la monnaie du monde extérieur. Quand a Deus, il resta a Irilis pour aidez le dirigeant


Rp déplacé ici Car peu de personne on compris comment Irilis a été découvert
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ce n'est que le début .    Ven 4 Jan - 3:05

J'suis vraiment un enfoiré moi dit donc ...
Revenir en haut Aller en bas
 
Ce n'est que le début .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis Minecraft :: Anarion: une terre, une vie (Zone JdR) :: Votre Histoire-
Sauter vers: