Serveur Minecraft francophone JcJ, JdR, Factions (PvP, RP, Factions)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chute du Consulat d’Emeriss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Killerjsa
Administrateur à la retraite
avatar

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: La chute du Consulat d’Emeriss   Mar 6 Sep - 21:52

En un beau après midi de printemps les habitants de notre monde travaillaient main dans la main sur le chantier des Jeux Olympique. Tous d’une nation différente, là un Ahmôse, ici un Emeriss, là bas un Déserteur. Le chantier avançait à son rythme paisible et toutes les factions s’étaient accordées pour envoyer des ouvriers travailler sur ce grand chantier qui permettra de mesurer, dans la paix, les factions les unes aux autres. C’était sans compter sur la malveillance et l’esprit brigand des hommes des bois… Alors que les ouvriers de Pharaon transportaient de gros blocs de sable, un petit groupe de brigands d’Emeriss apparût et attaqua par surprise les Ahmôses qui n’eurent pas le temps de répliquer. La stupéfaction sur le chantier fût totale, les ouvriers pacifiques d’Emeriss ne savaient plus où se mettre pendant que les brigands, armés jusqu’aux dents, couraient après les malheureux qui ne portaient pas les couleurs d’Emeriss…

Alty, le conseiller de Pharaon, et Zibu le Grand prêtre de Pharaon, se pressèrent vers la demeure du souverain Ahmôse, la situation était grave ! Zibu arriva le premier, manquant de se prendre les pieds dans sa belle tenue de Grand Prêtre. Il déclara à Pharaon : «Ô Pharaon ! Nos ouvriers ont étés attaqués sur le chantier des Jeux Olympiques ! Alty les a vus se faire abattre tel de vulgaires cochons ! C’etait une vraie boucherie ! ». Pharaon, soudainement interromput dans une de ses méditations qui lui permettaient de communiquer avec les Dieux, fût hébété quelques secondes par la nouvelle. Il prit la parole et demanda sèchement : « Qui est derrière cela ? ». Alty s’avança et déclara : « Emeriss, Pharaon. Je les ai vus, ils portaient leurs habituels ridicules vêtements, pratiques pour la forêt il est vrai, mais d’un goût médiocre et barbare ! ». Pharaon répondît : « Nous devons capturer ces brigands. Zibu, charge toi d’armer un petit groupe de soldats, Alty va chercher mes armes. Je vais m’occuper personnellement de ces arrogants moucherons ! Que Neferyût nous protège ! ». Les deux hauts fonctionnaires allèrent immédiatement appliquer les ordres de leur souverain.

Pendant ce temps dans le palais mal entretenu de Sylvanaar les deux Consuls, Mystic et Furiabrook géraient de manière distraite les affaires de leur nation. C’est à ce moment qu’apparu sur la place de la cité un des ouvriers d’Emeriss. Il hurla avec une once de peur dans la voix : « Les Ahmôses se vengeront ! Les Ahmôses se vengeront ! ». Mystic, sentant qu’enfin un peu d’action allait pimenter sa journée, se leva. Il se pencha par la fenêtre et demanda à l’ouvrier : « Se venger de quoi ?! ». L’ouvrier balbutia : « Des hommes de... de chez nous ! C’est eux qui les ont tués ! » « Qui ont-ils tués ? » « Ils n’ont fait qu’une bouché des ouvriers Ahmôse ! Ils leurs ont pris tout leur or et matériaux ! Les Ahmôses ne vont pas apprécier ! Faite quelques chose messire ! ». Mystic se redressa, écarta sa cape, puis s’adressa à son collègue Furiabrook : « On a du travail, prend une épée une armure et nous allons aller à la rencontre du Pharaon… ».

Fin de la première partie.


Dernière édition par Killerjsa le Mar 13 Sep - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com
Alty14
Posteur fou
avatar

Messages : 127
Date d'inscription : 10/07/2011
Age : 23
Localisation : Dans ton cul !

MessageSujet: Re: La chute du Consulat d’Emeriss   Mer 7 Sep - 18:45

Roh beh non ! tu vas raconter l'histoire de comment on s'est fait torcher le cul là ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killerjsa
Administrateur à la retraite
avatar

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: La chute du Consulat d’Emeriss   Mer 7 Sep - 23:19

Tu noteras que ce coup-çi ce n'est pas toi qui te prend les pieds je ne sais où Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com
Killerjsa
Administrateur à la retraite
avatar

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: Re: La chute du Consulat d’Emeriss   Mar 13 Sep - 1:16

Seconde et dernière partie.

Pharaon et un petit groupe de soldats se tenaient prêts à proximité de la base des brigands d’Emeriss. Leur erreur avait été de considérer que l’éloignement géographique de leur base les protégerait de tout. Le petit groupe Ahmôse allait leur prouver le contraire… C’est en un temps éclaire que les Ahmôse intervinrent, le chef des bandits eût le temps de se réfugier dans une cave blindée, alors que son premier acolyte lança des assauts répétés qui se soldèrent par un échec cuisant pour les bandits. Les ouvriers de Pharaon étaient vengés, maintenant ne restait plus que l’aspect officiel de l’incident. Pharaon comptait bien exiger des excuses publiques et des promesses de lutte anti-criminalité.

Le malheureux messager chargé d’apporter les requêtes de Pharaon aux deux Consuls se heurta à un souci majeur, ils avaient tout deux disparus. Chacun prétendait les avoirs vu se diriger dans une direction différente. C’est ainsi que le messager revint bredouille après une journée entière de recherche. Le Dirigeant Ahmôse fût grandement offensé par le manque de coopération et de réactivité du Consulat. C’était bien là le signe de la déchéance de la faction qui se plongeait chaque jour un peu plus dans une sombre anarchie… C’est ainsi que Pharaon décida d’aller chercher par la force ce qu’Emeriss ne voulait pas lui donner, pour d’obscures raisons… Et cette fois-ci de simples excuses ne seraient plus suffisantes ! L’heure était à la confrontation, d’hommes à hommes. Le souverain Ahmôse rassembla son armée et fît résonner l’Appel de Pharaon dans les oreilles de tout les Ahmôses…

Furiabrook et Mystic empêtrés dans les ronces se trouvaient quelque part au Nord de Sylvanaar, décidément ce raccourcis n’en était pas un… Mystic lança quelques insultes d’agacement, lorsque Furiabrook lui fît signe de se taire. Ils tendirent l’oreille, un lourd et graves son était audible… Furiabrook murmura : « Serait-ce… » « …l’Appel de Pharaon, nous sommes en guerre ! », termina Mystic. Tout deux firent demi-tour et se hâtèrent vers Sylvanaar, trébuchant dans les ronces et y laissant leurs capes… L’heure était grave !

Pharaon, menant la tête de pont Ahmôse, attendait à Isimia le moment opportun pour lancer l’assaut contre Lehas… C’est seulement le lendemain qu’au lever du jour les Ahmôses envahirent soudainement la ville, brisant ainsi tout espoir de résistance d’Emeriss, espoir qui était initialement déjà mince… Les quelques hommes de la ville qui savaient encore comment se tenait une épée combattirent vaillamment mais furent balayés par les Ahmôse tel une vulgaire mauvaise herbe. Aussitôt, les Ahmôses plantèrent leur drapeau au centre de la cité portuaire.

La cause de Lehas semblait perdue, la situation s’aggrava encore lorsque le reste de l’Armée Ahmôse arriva menée par le Grand Prêtre de Pharaon Zibu et le Conseiller de Pharaon Alty. Les répliques d’Emeriss furent anarchiques et inefficaces. Ils avaient optés pour la méthode de la guerre totale, chaque homme qui tenait sur ses jambes se lançait immédiatement dans une charge héroïque mais dénuée de sens. Durant ces escarmouches, une pluie battante se mît à tomber, accentuant l’ambiance de panique présente dans la ville. Pharaon, avec à ses côtés deux soldats, s’adressa aux habitants de Lehas encore debout : « Nous ne voulons pas votre ville ! Nous voulons des excuses officielles et nous voulons que vous nous donniez de quoi prouver la sincérité de vos paroles ! Si nous sommes là aujourd’hui, c’est à cause de vos dirigeants qui ont osés ne pas répondre à nos clémentes requêtes ! ». C’est à ce moment précis que Mystic apparût, désarmé.

Mystic, dans sa tenue déchirée par les ronces, s’adressa au souverain Ahmôse : « Pharaon, je viens en paix ! L’incident du chantier est regrettable, nous en sommes profondément désolés, mais vous ne pouvez pas en tenir pour responsable le peuple d’Emeriss ! Quittez nos terres vous n’êtes pas chez vous ici ! Négocions votre départ !». Une bonne moitié des habitants de Lehas acclamèrent les paroles du Consul, alors que d’autres, désabusés, ne réagirent pas. Soudainement, un soldat Ahmôse banda son arc, prêt à abattre le Consul, Pharaon, malgré le fait que son cœur bouillonnait de colère, lui fît signe de baisser son arme, puis s’adressa à deux de ses soldats : « Amenez le moi sur le devant de la place centrale, nous allons discuter… »

Mystic s’inclina rapidement devant Pharaon puis n’attendit pas que la parole lui soit accordée : « Nous voulons la paix. » Pharaon irrité par cette insolence répliqua sèchement : « Taisez vous, vous êtes les vaincus, et vous le savez comme moi: malheur aux vaincus. Nous vous dictons nos conditions. Refusez les et vous perdez Lehas, acceptez les et nous rentrons chez nous. Elles sont simples, excusez vous et payez une rançon à hauteur de 5000$ pour pardonner votre insolence et montrer votre bonne foi. » Mystic écarquilla les yeux et balbutia : « Mais… Mais… Nous n’avons pas tout cet or ! ». Pharaon répliqua avec colère : « Alors vous n’auriez JAMAIS, au grand JAMAIS dû provoquer notre colère ! A croire que vous avez étés abandonnés par vos Dieux lorsque nous avons conquis Isimia. » Mystic murmura : « Vous voulez dire Tor Alas.. » « Silence ! » Coupa Zibu, le Grand prêtre de Pharaon, « Continuez à offenser ainsi notre souverain et vous ne serez plus là pour le raconter ce soir ! ». Durant ces discussions l’attention de l’armée Ahmôse n’était plus sur le drapeau planté sur la place centrale… C’était l’occasion rêvée d’intervenir et de sauver la ville ! Plusieurs commandos de fortunes d’Emeriss tentèrent de profiter des pourparlers pour faire chuter le drapeau et rendre la ville à leurs maîtres. Toutes furent soldées par de cuisants échecs… Une fois les discussions terminées sur une décision en suspend, Mystic quitta la place centrale, il avait gagné du temps et permit à Furiabrook et Blackmane d’organiser les Soldats d’Emeriss.


Les Ahmôses tenaient la ville depuis 4 jours et avaient organisés de régulière relèves. L’Armée occupante avait donc un moment de désorganisation signifiante lors de la relève… C’est précisément ce moment de désorganisation dans l’Armée Ahmôse que choisit l’armée du Consulat pour passer à l’attaque. Les Ahmôse surprit, parvinrent vite à se remettre de leurs émotions et présentèrent une farouche opposition. La Bataille de Lehas dura une journée entière et se soldat par une franche victoire Emeriss. Les Ahmôses avaient étés vaincus par la fougue et le rusé stratagème d’Emeriss ! Mais l’euphorie de la victoire fût de courte durée, les dissensions au sein de la faction s’invitèrent immédiatement à la fête… Cette occupation avait fait de gros dégâts sur le moral d’Emeriss, certains avaient trahis pour rejoindre les occupants, d’autres avaient abandonnés leurs postes, d’autres encore étaient restés fidèles et avaient permit la victoire, mais ceux là n’étaient pas nombreux…. La victoire fût un signe qu’un avenir meilleur les attendait alors que la fête rappelait à tous que l’occupation de Lehas marquait par son impact sur le moral d’Emeriss la fin d’une ère…

La nuit suivant la victoire de Lehas, les deux Consuls firent le même rêve étrange… Des flammes les entouraient, le drapeau du Consulat brûlait, le palais de Sylvanaar tombait définitivement en ruine, Lehas se soulevait contre l’autorité de Sylvanaar… Ils avaient comme l’impression que c’était inévitable, que rien ne pouvait arrêter cela, que c’était la Fatalité… C’est alors qu’apparût dans le rêve une ombre, à la fois protectrice et dangereuse… Elle promettait la renaissance, l’obscure renaissance d’un peuple, sous l’égide du Dieu des Ombres Fatalis… Lui ne les abandonnera pas, lui ne les trahira pas, et lui leur apportera de quoi combattre les Ahmôses et leurs Dieux ! C’est avec ces convictions que les Consuls se réveillèrent en pestant contre celui que les Ahmôses appelaient Ahmôsis, le Soleil. Furiabrook en sortant du Palais Consulaire de Sylvanaar manqua de se faire écraser par un nouveau pan du mur qui chuta du deuxième étage. C’est alors qu’un messager arriva de Lehas, il semblait terrifié : « Kakashi a mené une révolte contre vous mes Seigneurs ! Ils ont brûlés le drapeau du Consulat et ont déclarés leur indépendance ! Ils déclarent ne plus rien vous devoir et ont renommés Lehas en Armonia ! Quels sont vos ordres ?! ». Furiabrook se tourna vers Mystic, et ils eurent tout deux un inquiétant sourire. Ils déclarèrent d’une seule voix qui ne semblait pas être la leur : « Aucun… » Le messager resta immobile quelques secondes avant de balbutier : « Mais… Messires… Vous… Je… Que va-t-il se passer ? ». Furiabrook prît la parole : « C’est la fin d’Emeriss… Mais nous allons renaitre, sous l'oeil bienveillant de Fatalis, le Dieu des ombres. Que ces vulgaires fourmis de Lehas qui n’ont pas étés capables de se défendre sans nous s’en aille, ils ne sont plus Emeriss… NOUS ne sommes plus Emeriss… Emeriss est morte ! ». Le messager manqua de s’étouffer de stupeur et dit : « Vous voulez dire que… ». Mystic l’interrompît : « Emeriss n’est plus ! Le Consulat a été dissout ! Désormais nous sommes Embrosia, la faction des ombres, la faction de Fatalis ! Nous renaitrons ! Nous transformerons le désespoir en un sombre espoir, la faiblesse en une occulte force, l’impureté en une obscure pureté. Nous sommes au service de Fatalis, le seul Dieu qui ne nous a pas abandonné ! ». Lorsque Mystic termina, il constata que le messager avait disparût, sans doute avait il craint que ses souverains eût étés frappés par la folie… Mais cela n’en était pas, c’était la renaissance d’un peuple entier… Une sombre renaissance…

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute du Consulat d’Emeriss   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute du Consulat d’Emeriss
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chute d'arthas (spoil)
» la chute de Medusa V
» Adolphe Tiers Histoire du Consulat et de l'Empire (Atlas)
» [NIE] Silver Chute Spider
» Chute considérable : sacrifice ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis Minecraft :: Accueil :: Les Nouvelles du Monde-
Sauter vers: