Serveur Minecraft francophone JcJ, JdR, Factions (PvP, RP, Factions)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes

Aller en bas 
AuteurMessage
Killerjsa
Administrateur à la retraite
avatar

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes   Mar 31 Déc - 11:29

Que d’aventures et de péripéties depuis mon dernier voyage en Anarion ! Mais si ! Rappelez-vous, je suis le voyageur inconnu ! ( [Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien] )
Que dire de mon voyage depuis sans être barbant ? Eh bien que j’en suis sortis plus sage, et surtout vivant ! Alors que je foule à nouveau les terres de ce curieux continent, je constate qu’ici c’est l’Hiver !
N’est-ce pas là l’une des plus étranges saisons que les Dieux de ce monde aient inventée ? Quelle drôle d’idée que de faire mourir de froid la nature, puis de la recouvrir d’une couche, certes magnifique, de poudre blanche glaciale ! Un concept qui échappe à mon raisonnement de mortel, mais que j’explore avec grand plaisir. Je vais vous conter ce que j’ai entendu lors de ce voyage hivernal, après ma longue absence.

Cela va faire plus d’un an que je ne suis plus venu en Anarion. A l’instant où mon pied foula à nouveau la terre de ce continent, je croisa le chemin d’un chasseur qui bavarda brièvement avec moi. Il ne m’en fallait pas plus pour constater les bouleversements politiques ayant frappés ce monde ! Un nouveau peuple s’était installé, les Alliances s’étaient faites puis défaites au gré des humeurs guerrières de chacun, des villes avaient étés bâties, d’autres conquises ! L’Hiver ralentissant aussi bien la nature que les velléités guerrières, et je vais ainsi, je l’espère, avoir le temps de vous raconter à partir des informations que j’ai rassemblé, ce que cette année a réservée à Anarion.
Rappelez-vous de ce que je vous avais conté la dernière fois au sujet du fonctionnement des Skaähnors, des Iriliens, des Ahmôses et des Embroses. Eh bien tout cela est toujours aussi vrai, à un point majeur prêt : la totalité des factions, à l’exception notable d’Ahmôsis, ont vu leur dirigeant sombrer, et un prétendant s’imposer !

J’entame ce récit avec les Skaähnors, le fier et redoutable peuple barbare du Nord ! D’après ce qu’un barbare ivre m’a raconté un soir à Dreknor, c’est assez rapidement après mon départ que ce peuple a vu avec regret leur Haut-Roy Gloryel lâcher prise et s’en aller vers des mondes plus paisibles pour son esprit qui semblait être torturé. C’est désormais le Haut-Roy Sanoro qui gouverne les plaines gelées du Nord. Lors de cette visite j’ai pu constater les bouleversements architecturaux de leur capitale qui semblait être un siège impérial plutôt qu’une cité Etat, et pourtant ! Ils se contentent de leur cité de Dreknor et n’occupent des villes qu’au petit bonheur la chance lors de leurs départs au combat afin d’honorer les Dieux du Nord. On dit à cet égard que depuis l’arrivée de Sanoro, les Skaähnors sont plus redoutables que jamais ! Il paraitrait même que lors de la belle saison ils sont parvenus à conquérir la cité Embrose de Lunariel, avec des Alliés des plus improbables, mettant ainsi à genou leurs anciens alliés Embroses.

Les Embroses, parlons-en ! Quelle aventure constante ce doit être que de vivre au sein de ce Royaume. Intrigue, guerre, espoir et désespoir, ce sont des mots quotidiens pour le tout venant d’Embrosia ! C’est un ancien garde de Sylvanaar qui j’ai retrouvé errant dans les plaines fertiles Embroses qui me contât que le Saint Roy Floyd, ayant guidé ce peuple et l’ayant porté à éclosion, est aussi celui qui l’a fait fané et l’a poussé à sa perte. Il aurait été tué lors de l’une des nombreuses batailles ayant eût lieu autour de Lunariel, et pour cause ! D’après ce que j’ai pu comprendre, il a été abandonné par son Dieu après avoir commis plusieurs pêchés mortels, permettant ainsi à ses ennemis du moment de mettre un terme à sa vie lors d’une violente bataille. A sa suite, son Royaume déjà très chavirant, commença à sombrer… Jusqu’à l’arrivée de son nouveau héros : Saint Nicolas. Il remit sur pied un peuple qui se trouvait une fois de plus à genou, réforma l’armée et déplaça la capitale à Alizarine après avoir été forcé d’abandonner Sylvanaar. A ce sujet, il se dit que les pêchés mortels du Roy précédent avaient maudit l’ancienne capitale ! Cela expliquerait le déplacement contraint de l’administration Royale !
Il y aurait déjà de quoi écrire une tragédie Irilienne dans le style du célèbre Eschylion au sujet des Embroses n’est-ce pas ? Mais cela ne s’arrêta pas là ! Le nouveau Roy, en plus de devoir réformer un Etat à genou, eût à payer l’attitude de la classe dirigeante précédente envers les autres peuples. En conséquence, Embrosia se trouva soudainement isolée sans que rien ne puisse être fait ! En face d’elle s’était formée une coalition des plus imprévisible entre Skaähnorik, un jeune peuple du nom de Koshaïmas dont je vais parler un peu plus tard, et… tenez-vous bien… d’Ahmôsis ! Trois peuples on ne peut plus différents, unis dans le but de réduire au silence les Embroses ! Il s’avère que c’est grâce à cette union que les Skaähnors se sont emparés de Lunariel. On m’a aussi dit qu’Emeria était désormais une ville occupée par Ahmôsis et qu’Alizarine avait juré allégeance au Pharaon afin qu’il les protège… des Skaähnors ! Coup de théâtre sur coup de théâtre, c’est bel est bien ce qu’est l’histoire de ce continent ! Quelle ironie de l’histoire, à ce jour les pires ennemis du passés se retrouvent combattant côte à côte une menace qu’ils ont tous les deux contribués à créer ! C’est ainsi, qu’à ce jour, Embrosia est limitée à sa capitale Alizarine, et que la faction est devenue vassale d’Ahmôsis. Il y a un an, je n’aurais pas parié une tranche de pain sec sur pareille situation ! Mais aujourd’hui, que dire d’autre que « L’Histoire avec un grand ‘H’ a fait son œuvre » ? N’est-ce pas là le meilleur exemple de ce qui rend ce monde aussi passionnant ?

Passons aux Iriliens ! Lorsque je suis parti, c’était Angedelafaim qui dirigeait un triumvirat de notables gouvernant les affaires du peuple. Eh bien désormais c’est une femme, charmante et diablement élégante qui plus est, qui gouverne ce peuple. C’est la Reine BlueAngel, ayant grandis à Sylvanaar mais ayant émigrée très jeune, qui a bâtie et guidée Irilis telle que vous pouvez la voir en ce jour, aidée de son conseiller Saphirone et d’un curieux personnage des Jungles du nom d’Illicites. Leurs idéaux sont toujours les mêmes, et cette dernière année n’a fait que les traduire ! Alors que le Pharaon Ahmenosis II décida de rompre l’Alliance avec les Iriliens afin de pouvoir s’entendre avec les Skaähnors et le peuple Koshaïmas, il fît toujours de son mieux pour préserver Irilis et sa population. N’est-ce pas là le succès ultime pour la Reine ? En ayant un influent dirigeant étranger contribuant activement à la sérénité de la faction des Océans, elle peut se targuer d’avoir des amis loyaux et d’un succès diplomatique que peu ont su accomplir !
Mais là aussi, il y a eût un revirement ! A la suite de l’appel à l’aide d’Alizarine, l’Union qu’avaient formés Ahmôsis, Skaähnorik et Koshaïmas s’était instantanément disloquée. Alors qu’Irilis s’était tenue à l’écart de la guerre que subissait Embrosia, la faction avait dû prendre position à la suite de la reddition Embrose. A l’instant de la dislocation de l’Union, le choix pour la Reine était clair : subir la violence Skaähnor, ou la canaliser. Il fallait aussi prendre en compte le poids politique croissant des Ahmôses, une ville conquise, Embrosia vaincue, qu’allait-il advenir d’Irilis ? Alors que le Pharaon avait donné sa parole au nom de la « Lumière » que brandissent les Ahmôses en toute occasion d’importance, la Reine BlueAngel avait craint, à tort, la véhémence des capitaines Ahmôses qui semblaient vouloir pousser le Pharaon à la guerre dans les mers Iriliennes. Le Pharaon n’ayant pas cédé à ses subordonnés, tenant ainsi sa parole contre l’avis de ses conseillers, c’est de la Reine que vint la déclaration de Guerre. Il était évident qu’elle en avait décidé ainsi non pas afin de donner raison aux va-t’en guerre de Khepera, mais afin de préserver son peuple de la violence des plaines du Nord. Et c’est ainsi que les Iriliens se retrouvèrent aux côtés des Skaähnors luttant contre leurs frères d’armes d’hier : les Ahmôses. La Reine et son peuple se trouvent ainsi volontairement embrigadés afin de renvoyer la totalité des étendards frappés de l’Ankh Ahmôse à Khepera, en espérant en tirer une prospérité durable. Cette nouvelle alliance du nom d’ « Ordre de Meruyan » s’était donc fixé comme objectif de stopper l’avancée du Pharaon et de ses hommes. Après tout, vaincre des Embroses à genou, et un Pharaon ne pouvant compter que sur la force de ses propres troupes ne devait pas être si compliqué ? Eh bien c’était sans compter sur le peuple Koshaïmas !

Les Koshaïmas ont étés découverts au cours de cette année. D’abord dirigé par Shino Kotsukete, c’est désormais Shou Shen qui règne sur la faction et sa capitale Yokono. La succession s’est faite dans la paix et l’harmonie, caractéristique chez cette faction. D’un point de vue pratique, ce peuple a un fonctionnement étrangement similaire aux Skaähnors. Tout est mis en commun et le dirigeant de faction est d’avantage considéré comme un guide que comme un chef. Lorsque ce peuple part en guerre, c’est souvent lourdement équipé, et dans tout les cas afin de servir ses intérêts propre. D’après les dires de ceux que j’ai pu rencontrer, c’est un peuple amical mais œuvrant d’une manière redoutablement pragmatique, et néanmoins loyale, afin de servir son intérêt. C’est ainsi qu’ils ont contribués à  faire tomber les Embroses, qu’ils considéraient comme sournois, peu fiable et inamicaux, et donc comme un danger évident. C’est aussi ce qui les a poussés à ce jour à lutter contre l’Ordre de Meruyan, afin d’une part de combattre ceux qu’ils voyaient comme étant des barbares sales et sans vertus, mais surtout de rétablir un équilibre en ce monde après la chute d’Embrosia. Je suis certain que ce peuple aujourd’hui d’importance moyenne, deviendra une faction faisant pencher la balance dans un sens ou dans l’autre !

Je termine avec les Ahmôses. Ils auront étés fidèles à eux même, fidèles à leur foi, et certes fidèles à leur parole, mais diablement habiles et opportunistes lorsqu’il s’était agi de vaincre leur ennemi héréditaire qu’était Embrosia ! Toujours sous la direction d’Ahmenosis II « le Fils de la Lumière », Ahmôsis avait d’abord peiné à se relever de la destruction de l’ancien monde, mais lorsque ce peuple était à nouveau organisé et doté de très solides bases, il fut redoutable et décisif. C’est ainsi que le peuple de Pharaon avait une nouvelle fois vaincu son ennemi, et cette fois ci il semblait que c’était pour de bon ! C’est pourquoi à ma grande surprise, lors de ma visite à Khepera, j’ai pu constater qu’Embrosia, l’ennemi du passé, était en train de passer outre son statut de peuple vaincu, et devenait lentement mais surement un peuple ami des Ahmôses !
Cela étant dit, comment parler des Ahmôses sans parler de leur poids militaire et politique ? Ce serait comme de parler des Skaähnors en omettant d’énoncer leur puissance guerrière et en oubliant de décrire la neige s’agrippant au moindre poil de leur corps ! Je ne renoncerais donc pas à vous parler de l’évidence, le poids militaire des Ahmôses aura été très variable mais n’aura cessé d’avoir un rôle central dans les conflits et leurs issus en ce continent, tandis que leur poids politique aura toujours été constant et décisif. La survie d’Irilis lors de la passation de pouvoir, la création puis la dislocation de l’Union, la chute brutale d’Embrosia et son redressement sous l’ère de la vassalisation, et d’autres évènements ayant rythmés le souffle de ce continent, auront eût pour acteur majeur le Pharaon et son peuple.

Pour finir, si je devais décrire Anarion comme étant un corps humain, je le décrirai ainsi :
• les Iriliens en seraient les yeux et la bouche ; attentifs et diplomates, ils savent exprimer leur souhait et se montrer convaincant, avant parfois de mordre violemment lorsque le besoin se fait sentir
• les Embroses en seraient les tripes ; arrogants, fougeux, et pleins de panache, des caractéristiques ne pouvant venir que de là, qui se sont qui plus est récemment retournées contre eux
• les Koshaïmas en seraient l’estomac ; arbitre de ce qui doit être accepté et toléré, et de ce qui doit être rejeté à tout prix, se plaçant ainsi dans les diverses luttes
• les Skaähnors en seraient les muscles ; ils sont une force brute hors du commun à la fois au combat qu’en construction, Lunariel la conquise et Dreknor la bâtie en sont les preuves
• les Ahmôses en sont le cœur ; par leur rôle central dans la politique Anarienne, ils « irriguent » le continent par leurs positionnements politiques, parfois paisibles, souvent moins

Néanmoins, une chose est sûre, tous en sont l’âme.

Cette année semble avoir été l’année à ne pas rater en Anarion, tant les bouleversements ont étés grands, les batailles violentes, et l’aventure palpitante. Pour l’humble voyageur que je suis, chercher à savoir ce qu’il s’était passé était une aventure ardue, mais c’est avec un plaisir non dissimulé que je vous partage ce que j’ai pu comprendre ! Je ne doute pas un instant que les temps qui viennent seront tout aussi palpitants, et ne demanderons qu’à être racontés !





- Le Voyageur Inconnu

_________________
Killerjsa,
Ancien Administrateur de Vae Victis (Juin 2011 - Juin 2014)  [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]


Dernière édition par Killerjsa le Mar 31 Déc - 12:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com
Aneheb
Chef Tjaty
avatar

Messages : 901
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 21
Localisation : Khepera

MessageSujet: Re: L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes   Mar 31 Déc - 12:31

Pouaaa. Génial un petit résumé de se qu'il se passe en Anarion depuis la remise a zéros c'est classe sa . Smile

_________________
« Ceux dont la dévotion pour Ahmôsis et Pharaon est de haute teneur, auront des honneurs au-dessus de la masse et contribuerons à l'effondrement de nos ennemis. » - Proverbe Ahmôse

Dernier pharaon de la grande et fière Ahmôsis.   [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]  (Septembre 2014-Mars 2015)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mineur_kortex
Petit habitué
avatar

Messages : 358
Date d'inscription : 05/10/2013
Age : 21
Localisation : Quelque part dans cette dimension

MessageSujet: Re: L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes   Mar 31 Déc - 13:51

Vraiment génial, tu m'as permis d'en apprendre énormément sur le monde qu'est Anarion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Verdigris
Petit habitué
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 24/09/2013
Age : 21
Localisation : France, Loire-Atlantique (44)

MessageSujet: Re: L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes   Jeu 2 Jan - 15:41

Je dirai comme Mereneb, ça m'a permis d'en apprendre un peu plus sur les choses d'avant mon arrivée avec un beau texte en plus Smile
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes   

Revenir en haut Aller en bas
 
L’Hiver des Dieux, l'année des Hommes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» Le défi des Dieux - Ewan
» Peur de l'hiver
» Le Défi des Dieux - HE ratm
» Astuce: voir l'année des messages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis Minecraft :: Anarion: une terre, une vie (Zone JdR) :: Zone JdR Libre-
Sauter vers: