Serveur Minecraft francophone JcJ, JdR, Factions (PvP, RP, Factions)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La rumeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Killerjsa
Administrateur à la retraite
avatar

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

MessageSujet: La rumeur    Mar 18 Fév - 13:31

Le Roy Saint Nicolas avait finalement succombé à la grave maladie qu’il s’était lui-même infligé et qui lui avait rongé l’âme, le corps, et pire encore, qui avait rongé son pays et le continent jusqu’aux derniers instants de sa vie. Chacun le gardera en esprit pour son ingénuité et sa rigueur dans l’administration de son Royaume, pour les services de l’esprit technique rendus aux Dieux, et malheureusement pour son grave dévoiement qui causa de nombreux troubles aux travers d’Anarion.
C’est ainsi qu’un nouveau Roy, Saint Teddy, avait été élu par le peuple Embrose. Contrairement à son prédécesseur, il était plutôt Ahmophile, et non Ahmophobe comme tous les souverains précédents, et cela se ressentait très nettement dans les relations entre le Royaume vassal d’Embrosia, et le Royaume Ahmôse qui était lentement mais surement en train de devenir un Empire sur lequel régnerait le Pharaon Ahmenosis II pour « la prospérité des peuples ».

Toute cette belle configuration allait bon train, jusqu’au jour où des rumeurs distillées par des marchands Nordiques, connus pour saccager plus qu’ils ne vendaient, parvinrent aux oreilles des Ahmôses. Ces rumeurs parlaient de rapprochements entre le Saint Roy Teddy et le Haut-Roy Skaähnor Sanoro afin de remettre sur pied la défunte coalition, le tout devant passer par une sanglante guerre de libération d’Embrosia. Alors que les Ahmôses ne prêtèrent qu’une attention mesurée à ces allégations, gardant néanmoins en tête le passé sournois et rebelle du Royaume, un évènement vint mettre le feu aux poudres : une bataille autour et dans les rues d’Alizarine.
Ce qui avait commencé comme une escarmouche Nordique dans les plaines Embroses vira rapidement à l’affrontement généralisé dans les rues de la capitale du Royaume, opposant des Iriliens et des Skaähnors, à des Ahmôses, seuls à défendre les murs d’une capitale qui n’était pas la leur. Comment était-ce arrivé ? Certains jurerait avoir vu des Embroses ouvrir les portes de la ville à l’Ordre de Meruyan, tandis que d’autres étaient persuadés que ces hommes étaient des ennemis déguisés afin de semer le trouble dans l’Entente Ahkoshem.
La bataille fût finalement remportée dans la douleur par les Ahmôses menés par le Pharaon en personne, qui perdirent de nombreuses plumes dans les combats engagés à 1 contre 3. A la suite de la bataille, les guerriers Ahmôses étaient fou de rage de n’avoir reçu aucune aide de leurs alliés et en particulier de n’avoir vu aucune croix de Gana les aider à combattre l’Ordre ! L’intensité des combats entre les Kriger Skaähnors menés par Sanoro et leur champion Gabriel, soutenus par les Hoplites Iriliens face aux Semeny Ouserib (littéralement, soldats au cœur vaillant) du Pharaon avait laissé des traces psychologique dans le camp  Ahmôse qui allaient avoir la dent dur. C’était vécu comme un outrage véritable par les Ahmôse. Outrage qui semblait avoir été intentionnellement organisé, mais ne l’était très probablement pas.
Plus tard encore, certains Ahmôses prétendirent avoir reconnu un tel ou un tel ouvrant les portes de la ville, les accusant publiquement et créant ainsi par la suite un grand trouble au sein de l’Entente, certains parlant de révolte Embrose, d’autres de manipulation Skaähnore, et d’autres encore accusaient leurs compatriotes de paranoïa.

C’est ainsi que l’on retrouve le pic de ce trouble lors d’un après-midi pluvieux au pied du château du nouveau Roi, Saint Teddy. Un groupe de citadins Alizarins encapuchonnés marchaient gourdin et torche en main vers le château clamant « Gana veut la Liberté ! Gana veut que les Ahmôses et leurs coutumes rentrent à Khepera ! Gana Roy du peuple ! Si Gana veut, je veux ! ». A l’opposé, se dirigeant aussi vers le château, arriva un groupe de soldats en civils, poings en l’air et épée au fourreau, scandant : « Ahmôses, Embroses, même combat ! Fanatique, rentre chez toi ! ». Lorsque les deux groupes s’aperçurent, la tension monta d’un coup et les citadins commencèrent à se montrer menaçant avec leurs gourdins, tandis que d’autres ramassaient des pierres à lancer sur leurs « adversaires » du jour. Aussitôt, les soldats en civils mirent la main au pommeau, prêt à tailler en pièces ces bourgeois qui selon eux ne savaient que parler de Gana et d’argent mais ne comprenaient rien aux notions de frère d’arme, de loyauté et d’honneur. Lorsque le groupe de citadins s’élança vers les soldats en civil, un cor résonna et une petite colonne d’Ahmôses en armure et Khepesh en main apparu sur la grande avenue, s’interposant ainsi entre les deux partis sous le bruit du claquement de leurs sandales et des cliquetis de leur armures. A leur suite, le capitaine Aneheb apparût. Il tenait le cor en main, et était visiblement très nerveux à l’idée de se retrouver dans un imbroglio politique dans un pays étranger, craignant de faire une erreur que Pharaon lui reprocherait. Les citadins s’arrêtèrent un instant avant de commencer à lancer insultes, sifflets et bien évidemment, les pierres qu’ils destinaient initialement à leurs compatriotes. De l’autre côté, les soldats Embroses en civil furent tout aussi surpris, et lancèrent à leur ‘frères d’armes d’Eternité’ : « Laissez-nous leur régler leur compte ! Ils n’obéissent pas au Roy, ni à Gana, ils n’obéissent qu’à leur cupidité et leur stupidité ! »

Une première pierre lourde lancée par un citadin heurta le casque d’un soldat du nom de Méhy, qui fût sonné par le choc et dont le casque se fendit en deux. Une autre heurta un jeune soldat Ahmôse du nom de Gevamoun à l’arcade, qui s’ouvrit sous le choc et d’où commençait à jaillir abondamment le sang. Dans un cri de douleur Gevamoun hurla : « Par les Dieux ils sont enragés ! Donnez l’ordre capitaine et je leur coupe les deux mains ! »
De plus en plus nerveux, Aneheb mourrait d’envie de lancer ses hommes à la charge et de leur faire payer ces dégâts… Après la dernière bataille d’Alizarine, voilà qu’ils s’en prenaient à ceux qui étaient une fois de plus envoyés pour les protéger ! Mais l’ordre de Pharaon avait été clair, ayant juré de protéger son vassal, à moins qu’il ne se rebelle ou rompe ses engagements, aucun mal ne sera fait aux Embroses et le Suzerain se devait de protéger son sujet. S’il craquait, le Pharaon Ahmenosis II pouvait le disgracier, ce qui aurait pour conséquence qu’il ne pourrait plus servir de son mieux les Dieux, le peuple et Pharaon. Et ça, il ne le supporterait pas. C’est donc entre ses dents qu’il avait serré de colère qu’il murmura en Ahmôse: « Neferyût, rend grâce à ton serviteur au cœur heureux et dévoué, renvoi donc ces diables chez eux ! »

Heureuse coïncidence en laquelle Aneheb vit à tort une intervention divine, le Saint Roy Teddy apparu sur le palier de son Palais. Le calme se fit aussitôt. Le Saint Roy se racla la gorge avant de déclarer : « Quels que soient les évènements qui vous ont poussés à cette stupidité et infidélité envers Gana et votre Roy, oubliez les et ne poussez pas Embrosia dans une nouvelle ère de décadence alors que nous sommes à nouveau debout, par notre grâce et celle de notre allié Ahmôse. Comme vous tous, j’aime la liberté, mais à ce jour nous sommes assujettis à un peuple qui nous le rend bien et respecte sa parole jusqu’au bout de ses forces, pour nous ! Ne serait-ce pas là une ingratitude indigne de Gana que de leur jeter la pierre, alors qu’ils risquent leur prospérité pour assurer notre intégrité et renvoyer ceux qui veulent nous remettre à genou dans leurs contrées de sauvages ? Avant d’être sujets de Pharaon, nous sommes amis des Ahmôses. Un jour nous discuterons de notre statut au sein de l’Entente, mais ce jour aura lieu lorsque nos esprits seront apaisés, et notre armée aura prouvé sa capacité à garantir notre indépendance. Que Vive Gana ! »
Ce à quoi répondirent immédiatement les soldats, par réflexe : « Que Vive le Roy ! » tandis que les citadins se contentèrent de murmures tout en acquiesçant, certains affichant une moue indifférente, avant de lâcher leurs pierres et de se disperser.

Aneheb eût un souffle de soulagement lorsqu’il vit les émeutiers se disperser. Il se précipita aussitôt vers ses hommes blessés et leur administra une potion de soin faite à base de pastèque de Bekhen et d’or du Nether. Il lança un ordre de mouvement, le sourire aux lèvres, heureux de pouvoir annoncer à son souverain que la catastrophe avait été évitée de peu et que sa mission de maintien de la paix était accomplie grâce à son sang-froid et l’intervention décisive du Roy Embrose. Le calme et l’unité étaient revenus au sein de l’Entente Ahkoshem, du moins pour l’instant.

_________________
Killerjsa,
Ancien Administrateur de Vae Victis (Juin 2011 - Juin 2014)  sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vaevictis.actieforum.com
 
La rumeur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une rumeur, un murmure sans nom...
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?
» [Rumeur]: La mort de Takeo Dalanor
» [Rumeur] Pack 4x4 pour fin 2007
» Rumeur !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis Minecraft :: Accueil :: Les Nouvelles du Monde-
Sauter vers: