Serveur Minecraft francophone JcJ, JdR, Factions (PvP, RP, Factions)
 
AccueilAccueil  PortailPortail  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Isimia, ville sanglante

Aller en bas 
AuteurMessage
Killerjsa
Administrateur à la retraite
Killerjsa

Messages : 2247
Date d'inscription : 13/06/2011
Localisation : France

Isimia, ville sanglante Empty
MessageSujet: Isimia, ville sanglante   Isimia, ville sanglante EmptyVen 6 Avr - 16:01

Floyd, Roi des Ombres, et Gloryel, Jarl de Skaähnorik, avaient fait rassembler leurs armées à Dorù Areaba. L’armée qu’ils étaient parvenus à rassembler était la mieux équipés, la plus nombreuse et la plus organisée de l’histoire de ces deux peuples. Elle écraserait par le nombre celle d’Ahmôsis, et batterait à plate couture l’Alliance Ahmôsis – Glavius grâce à son équipement de pointe. C’est une écrasante victoire que prédisaient les oracles.

Quelques instants avant le grand départ, le Roi Floyd, accompagné du Jarl Gloryel, se présenta en haut du Grand Temple de Dorù Areaba. Une clameur se fit entendre, les Ombres frappèrent leurs armes sur leurs armures de plate à la vue de leur chef, tandis que les Nordiques poussèrent des cris d’une sauvagerie à en effrayer leurs propres alliés. La Guerre allait reprendre de plus belle, après les nombreuses et cuisantes défaites d’Isimia la convalescence fût rédemptrice. Cette Armée là n’allait pas pouvoir être vaincue par la seule force d’un homme, ni même par l’Armée dite la plus puissante au monde, celle d’Ahmôsis… Cette fois-ci le rapport très favorable à la coalition allait devoir triompher pour ne pas sombrer dans des querelles intestines.

Le Roi Floyd déclara l’air déterminé et confiant :
« VERS LA VICTOIRE ! » suivis de la clameur guerrière des deux Armées. Il fit un signe de la main, c’était l’ordre du départ.

Un immense tremblement fît vibrer les murs de Dorù Areaba. Bien plus qu’une simple armée partant en guerre, c’était deux peuples entiers accompagnés de leurs Dieux qui allaient porter leur violence au cœur d’Isimia, bâtie par Emeriss, conquise par Ahmôsis.



Loin de là, à Khepera, Pharaon recevait les requêtes du Peuple au récemment construit siège du gouvernement Ahmôse. A l’instant où la coalition Embrosia – Skaähnorik s’était mise en marche il ressentit une violente douleur dans la poitrine. Il avait sentit qu’une menace d’une ampleur inégalée était sur le point de frapper le peuple Ahmôse… Il n’allait savoir que trop tard que cette menace était une armée d’une puissance implacable…


Lorsque l’alerte fût donnée par les guetteurs Ahmôses il était trop tard, la ville sombra en quelques instants et le compteur d’occupation fût activé. Aneheb, Conseiller de Pharaon, se rua vers le siège du gouvernement Ahmôse à Khepera et hurla :

« Pharaon ! Nous sommes attaqués ! Ils... C’est… Leur Armée est énorme ! Ils sont bardés d’artefacts et d’enchantements ! ».
Pharaon, qu’à moitié surpris, pris un air soudainement grave et demanda :
« Qui nous attaque conseiller ? »
Aneheb, encore essoufflé, répondit :
« Les Ombres… et ces barbares de Nordiques ! Ils ont dû découvrir une ancienne magie… Leurs armes sont redoutables ! Et leur nombre ! Leur nombre seigneur ! C’est une solide coalition, nous avons deux Armées entières à combattre ! »

La peur s’insinua dans les cœurs Ahmôses, les ennemis de la Lumière venaient toujours plus nombreux et mieux équipés, allaient-ils pouvoir les tenir à l’écart d’Isimia éternellement ? Pharaon prit quelques instants de réflexion avant de déclarer :
« Conseiller Aneheb, fait appel à nos nouveaux alliés, Glavius, arme toi, arme nos hommes et fait quérir Nefereb. Nous allons faire lancer une contre attaque par Glavius pendant que je prépare la reprise d’Isimia… ».


Le Roi Floyd disposa le gros des troupes autour du Drapeau Embrose, et disposa des soi-disant « tirailleurs » lourdement armés aux quatre coins de la petite cité sanctuaire. Le nombre et l’équipement étaient très clairement en la faveur de la coalition, il ne manquait plus que la discipline tienne le coup et que le meilleurs des alliés, le destin, soit en leur faveur. La stratégie mise en place visait à tenir la position et éliminer toute intrusion.


Les Glaviens accompagnés de quelques Ahmôses lancèrent une brève offensive sur Dorù Areaba. La troupe était sous les ordres d’Ovalis, dirigeant Glavien, assisté par le conseiller Ahmôse Aneheb. Cette offensive fut sèchement repoussée par les quelques gardes Nordiques armés de puissantes reliques.
La diversion était un cuisant échec…


Pour combler le tout, suite à cette première contre-offensive, Glavius estimait que cette bataille tombait au mauvais moment. Ainsi, la jeune faction n’offrit qu’un court et faible effort de guerre à l’appel de son allié. Les soldats Glaviens, mis à part quelques exceptions, avaient dû être entièrement équipés par Ahmôsis ! La plupart n’avaient pas même une épée pour se battre et leur ardeur tout comme leur discipline ce jour là ne resplendissait pas. C’est ainsi, qu’à Isimia, après deux assauts mis en échec par l’indiscipline Glavienne et l’organisation solide de la Coalition des Ombres et des Skaävhnorik, plus un seul Glavien n’était présent sur le champ de bataille... Morts ou enfuis, le résultat était là, Ahmôsis avait ce jour là été abandonnée par son allié.


Le combat s’enlisait et chacun parvenait à tenir sa position, les Ahmôses tenaient la gare pendant que la Coalition Embrosia-Skaähnorik tenait sans faiblir le toit du Temple, l’intérieur du Temple et le centre ville. Le fait que les Ahmôses parvenaient à stabiliser le front n’empêchait pas la situation d’être désastreuse pour eux. Les hommes de Pharaon ayant survécus aux assauts étaient couverts de sang, principalement le leur… Malgré cela le moral tenait bon, Pharaon était parmi ses troupes, et chacun d’entre eux savaient qu’ainsi, jusqu’au bout, l’espoir allait pouvoir et devoir exister.
Alors qu’Aneheb grièvement atteint avait dû être rapatrié à Khepera pour être soigné par les Prêtres, Nefereb arriva sur le champ de bataille pour prendre le relais. Cette arrivée créa une nouvelle dynamique, l’intérieur du Temple fût reconquis et par la magie des Dieux les ennemis de la Lumière s’enflammaient à chaque flèche tirée par Pharaon. Ce sursaut ne dura pas et le front de la bataille s’enlisa à nouveau… Les combats firent rage jusqu’aux derniers instants, l’Armée Ahmôse, du moins ce qu’il en restait, s’écrasait sur un mur organisé d’armes, toutes plus puissantes les unes que les autres. La discipline de fer maintenue par Floyd sur ses troupes et celle de ses alliés tenait bon ! L’espoir Ahmôse existait uniquement car il était naturel pour un Ahmôse d’agir jusqu’au bout de ses forces, alors que l’espoir pragmatique, lui, disparaissait un peu plus dans le néant à chaque assaut repoussé par les Ombres et les Nordiques…



C’est un soir, après de longues journées de bataille, qu’une clameur terrifiante se fît entendre… L’Armée Ahmôse avait officiellement été vaincue et Isimia était tombée...
La ville était vaincue et souillée par le sang. Les murs des bâtiments étaient rougis par de nombreuses giclées de sang et la place était méconnaissable tant les cadavres la comblaient. La ville était emplie de guerriers de la Coalition, à l’exception de la gare dans laquelle se tenaient encore Ahmenosis II et Nefereb, au milieu des cadavres de leurs soldats… Les deux hommes, couverts de sang, ne purent qu’échanger un regard dépité. C’était finit, la bataille était perdue malgré les tentatives Ahmôses. Une chose était certaine, rien de plus n’aurait pu être fait ce jour là face à cet adversaire…



Ils avaient finit par y arriver… Floyd, le Roi des Ombres, pouvait être fier de lui. Après la mise en échec de la diversion de Dorù Areaba et la triste prestance Glavienne, l’obstination et la tactique Ahmôse avait cédées face à la stratégie, l’armement et le nombre de la Coalition. Floyd accompagné de Gloryel se dirigea vers la gare, le sourire du vainqueur sur son visage tâché de sang Ahmôse, et vociféra un dernier ordre à ses hommes :
« Encerclez la Gare ! ». Ahmenosis II se tourna vers son conseiller, et murmura : « Nous devons partir… Par ici, suit moi. » Les deux survivants disparurent dans le tunnel de le gare désaffectée et prirent soin de bloquer le passage pour ne pas être suivis.

Lorsque les puissants guerriers Skaävhnorik enfoncèrent les barricades, ils ne trouvèrent que des cadavres criblés de flèches. En revanche il n’y avait plus de trace des deux survivants, Pharaon et son conseiller. Peu leur importait, c’était jour de fête ! Alors que les Embroses hurlaient encore leur joie en se couvrant du sang des cadavres ennemis, les nordiques entamèrent un chant lourd et rauque, le chant de la victoire. Chacun des guerriers félicitait le Roi Floyd sur son passage, et finirent par le porter en triomphe jusqu’au Temple de l’anciennement appelée Isimia. Floyd se tourna vers les deux armées et déclara un simple :
« Messieurs, bienvenus à Tor Alassi ! ». Une nouvelle clameur se fit entendre. Ainsi, Isimia disparaissait et laissait à nouveau place à sa génitrice, Tor Alassi.


En sortant du tunnel, sur l’autre rive du Lac d’Isimêt (appelé Lac de la Création du temps d’Emeriss avant la conquête Ahmôse), Ahmenosis II ouvrit la main et y contempla, le cœur serré, la fiole de Vie d’Isimêt qu’ils avaient réussis à sauver des griffes des ennemis de la Lumière… Cette bien maigre consolation allait avoir sa place dans le temple de la première apparition d’Isimêt, à Khepera.

Le Pharaon jeta un dernier regard vers Isimia et, à la vue du drapeau Embrose, murmura :


« Maudites Ombres…»


FIN.


Dernière édition par Killerjsa le Jeu 12 Avr - 2:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vaevictis.actieforum.com
Aneheb
Chef Tjaty
Aneheb

Messages : 904
Date d'inscription : 05/10/2011
Age : 22
Localisation : Khepera

Isimia, ville sanglante Empty
MessageSujet: Re: Isimia, ville sanglante   Isimia, ville sanglante EmptyVen 6 Avr - 18:03

FIN ???????????? NON!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est pas finis isima redeviendra ahmose !

_________________
« Ceux dont la dévotion pour Ahmôsis et Pharaon est de haute teneur, auront des honneurs au-dessus de la masse et contribuerons à l'effondrement de nos ennemis. » - Proverbe Ahmôse

Dernier pharaon de la grande et fière Ahmôsis.   farao  (Septembre 2014-Mars 2015)
Revenir en haut Aller en bas
 
Isimia, ville sanglante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Briançon petite ville grand renom
» [Seigneuirie] La Ville-aux-Clercs
» colon de catane
» Level up is not game over !!
» Villes fantômes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vae Victis Minecraft :: Accueil :: Les Nouvelles du Monde-
Sauter vers: